WSOP 2015 : plus de 22.000 joueurs pour un seul tournoi

Publié le par FMontmirel

WSOP 2015 : plus de 22.000 joueurs pour un seul tournoi

Les WSOP viennent à peine de commencer que déjà le "Colossus" bat tous les records pour un tournoi live : 22.374 entrées ! Qui génèrent pas moins de $11.387.000 de prizepool ! Prudents, les organisateurs avaient fixé une garantie à $5.000.000… Le tournoi a juste fait le plein. Malgré leurs énormes salles au RIO, les WSOP ne pouvaient pas accueillir plus de joueurs dans leurs 8 sessions de premier jour !

Rappelons que le buy-in était de $565, qu'il y avait 4 day 1 avec re-entry, sachant qu'un joueur pouvait se réinscrire dans un autre day 1, ce qui donne à l'acharné jusqu'à 4 tentatives !

La structure ? A l'aune des WSOP, on vous dira que c'est une boucherie. Mais si ce tournoi avait lieu en Europe, on dirait qu'il n'est pas si bullshit : paliers de 40 mn, 5.000 jetons au départ et 25-50 pour le premier palier, plus une progressivité raisonnable des blinds (détails ici). C'est beaucoup mieux que dans un satellite mais moins bien que pour un tournoi à 500€ européen, prix devenu avec le temps relativement élevé pour le tout venant.

Point de vue gains, le 2.241e joueur gagne $1.096 et il faut attendre presque 900 joueurs, soit le 1.387e pour passer la barre des $2.000 ! Le 82e atteint enfin un prix à 5 chiffres ($10.694), et ce n'est qu'à partir du 7e joueur qu'on arrive dans les choses sérieuses à 6 chiffres, avec $109.632… Le premier, lui, empochera $638.880.

Un tournoi "warm up" donc, sur lequel personne ne saurait compter sérieusement pour changer de vie du jour au lendemain. Mais un bon tournoi pour donner aux "bleus" des WSOP une expérience de compétition inoubliable. Notons que même des fines lames n'ont pas renié l'événement, puisqu'on y a vu, entre autres, Allen Cunningham, Kathy Liebert, Barry Shulman, Vanessa Rousso, Annette Obrestad, Hoyt Corkins, Lee Watkinson, Erick Lindgren, Susie Isaacs, David Levi, Marco Traniello et Shannon Shorr.

En frappant aussi fort dès les tout premiers jours des festivités, les WSOP gagnent leur coup de poker en prouvant qu'on peut encore créer de très gros prizepools si tant est qu'on s'en donne la peine. Côté organisation, alors qu'un tel monstre de compétition est un casse-tête monumental à organiser (600 donneurs venus de tous les pays ont été mobilisés !), une fois de plus les WSOP montrent le chemin. Côté business, elles créent ce qu'en commerce on appelle un énorme trafic, à savoir de la clientèle toute fraîche pour la suite des festivités. Venus ici pour "x" journées, les combattants en profiteront pour jouer quelques autres tournois, bref ce sera la grande fête du poker pendant ces premiers jours des WSOP.

Un peu comme chaque année, mais encore un peu plus cette fois.

Côté sportif, cela na pas beaucoup d'importance, mais sachez qu'à l'heure où je mets en ligne cet article il restait 36 joueurs dont aucun nom vraiment connu… et plus aucun Français. Ceux-ci devraient faire entendre leur voix ces jours prochains. Si les USA, le Canada et le Royaume-Uni sont intouchables en terme de nombre de bracelets, l'Allemagne et l'Australie qui précèdent la France restent à notre portée (respectivement 21, 20 et 16 bracelets).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article