13e bracelet pour Phil Hellmuth

Publié le par FMontmirel

On en assez de voir sa trombine à la longue, sa manière de se recroqueviller sur sa place, et surtout ses coups d'humeur qui le prennent à chaque fois qu'il s'est levé du mauvais pied, son côté grandiloquent peut aussi agacer... Mais enfin, reconnaissons-le, c'est lui le patron !

 

Il l'a encore prouvé aux WSOPE de Cannes, dont il vient de gagner le main event le 5. Un Phil rayonnant trône devant ses jetons après la victoire contre 420 adversaires ayant payé 10.000 euros d'entrée, plus riche d'un gros million d'euros (juste 1,3 million de dollars). Et surtout, encore plus difficile à battre dans la course aux bracelets car il en a maintenant 13 -- les seconds ex-aequos étant toujours Doyle Brunson et Johnny Chan, avec 10 bijoux.

 

philnumber13-copie-1.jpg

 

Ce n'est plus un joueur, c'est un phénomène. Qui étonne par sa régularité, par le fait que, bien qu'approchant maintenant de la cinquantaine, il soit toujours au premier plan malgré les profonds bouleversements techniques que le poker a connus cette dernière décennie. Les autres joueurs qui performaient en même temps que lui ont presque tous disparu des palmarès. Mais lui, il est toujours là ! Il se paie même le luxe de se hisser en deuxième position des gains cumulés en tournoi de tous les temps, derrière Esfandiari et son énorme gain au Million. Et comme je l'ai écrit dans un récent article, depuis qu'il a gagné son premier bracelet en 1989, il en a gagné en moyenne un tous les deux ans... Avis aux amateurs...

 

Cette victoire est aussi une énorme publicité pour les WSOPE auprès des joueurs américains. Plus aucun maintenant ne peut prétendre ignorer l'existence de ce grand festival de rentrée, et certains vont même se dire que c'est facile à gagner, les tournois en Europe. Encore un bon point marqué par Barrière...

 

Son site officiel


Commenter cet article