8e semaine : Challenger en chute libre

Publié le par jokerdeluxe

(Qu'est-ce que ce Challenge ? Cliquer ici :http://www.over-pair.com/article-7332017.html)

Challenger vient de boucler l'avant-dernière semaine de son défi "$10 à $1.000 en 9 semaines"...

En 56 jours, notre champion(ne) -- dont l'identité ne sera dévoilée qu'à la fin -- a disputé 272 sit&gos à une table, ce qui fixe sa moyenne générale à
4,86 tournois par jour.

Mais cette fois, Challenger n'a pas de bonnes nouvelles à nous donner. Après avoir suivi peu ou prou le plan de marche sur les 7 première semaines, cette fois son R.O.I. (retour sur investissement) s'est effondré pour devenir négatif. Sur les 30 épreuves de la semaine, il n'est payé que 6 fois (soit un ITM médiocre de 20%, au lieu des 50% et plus auxquels il nous avait habitués).

La raison ? Challenger a clairement dû faire face à une période de bad beats comme on en voit rarement, ce qui induit un "downswing" brutal. Il a sérieusement décroché du plan de marche puisque, parti en début de semaine avec $318, il la termine avec... moins de $100 !

Il avait déjà enduré de sérieux downswings qui s'étaient rétablis en cours de semaine, mais celui-ci est de loin le plus brutal de tous puisqu'il s'étend sur 6 jours consécutifs. Challenger a de l'expérience et une gestion de bankroll parfaite, mais cela ne suffit pas pour vaincre un downswing de cette ampleur. C'est comme un blizzard qui se lève et qu'il faut traverser. Vous savez que ce n'est qu'une tempête, mais en attendant vous êtes en plein milieu et il faut tenir, tenir... Travail dur, quotidien, qui exige beaucoup de discipline et de mental.

Sur son compte rendu, Challenger donne des détails précis : il se fait battre par brelan de Dames alors qu'il part avec K-K, par couleur A-K alors qu'il part avec... A-K, etc. Une série invraisemblable de duels à 70/30 ou 65/35 qui se terminent cependant par des échecs répétés.

Courbe8.gif

Pour la suite : le plan de marche est fixé à... $1.000, comme on le sait, mais Challenger démarre cette fois à... $89, c'est dire le tour de force qu'il faut pour y arriver ! Sarcastique, Challenger précise qu'il "suffit" de jouer 10 sit&gos par jour avec un retour sur inverstissement de 35%. Faisable mais quasiment impossible !

Retenons pour le moment cette énorme prouesse : dans la 6e semaine, il a dépassé $400 de bankroll en partant de $10 le 2 janvier. C'est un résultat acquis qui dépasse de loin le plan de marche. Il suffit d'ailleurs à prouver ce que l'Ecole Francaise de Poker voulait prouver, à savoir qu'avec une gestion rigoureuse de l'argent il est possible de multiplier son capital, en l'occurrence par 40 en 6 semaines ! Qui peut en dire autant ?

Rendez-vous donc la semaine prochaine pour le bilan définitif de cette opération haletante.

Le compte rendu hebdo détaillé ici : http://www.ecolefrancaisedepoker.fr/ 
Une fois de plus, vous y verrez des vidéos comme si vous étiez !

Publié dans ChallengeEFP

Commenter cet article

FMontmirel 21/02/2011 17:56


Appliquez une règle simple : jouer au 10e avec ajustement permanent.
Avec $20, jouez $2. Si vous gagnez, maintenez-vous. Si vous perdez, vous aurez $18 et vous devrez donc passer au buy-in d'en-dessous. Et ainsi de suite.
Pour résumer, après chaque SNG, vous jouerez 1/10 de votre bankroll en cours.
Avec cette clé, le changement de buy-in se fait tout seul par un simple calcul.


seb14rob 21/02/2011 17:41


Bonjour,

Je ai décidé de faire le meme challenge.
j'ai débuté sur Pkr.com avec un buy-in de 12,14 dollars
et je me consacre exclusivement au SNG.

bilan premiere semaine, objectif 18 dollars et je suis a 20!! pourvus que ça continu... (je note tout sur Excel)

Je voulais vous poser la question suivante: quand peut-on passer au buy-in supérieur???

Merci d'avance pour votre réponse et merci pour vos ouvrages que je possede et qui m'ont aidé a perfectionner mon poker. bien à vous


nico 09/03/2008 10:04

a partir du moment ou tu run bad, faut pas s'enteter, tu descend de limit ou de buy in. j'ai du mal a voir comment on peut perdre 3/4 de sa bankroll en 1 semaine, donc la "gestion de bankroll parfaite" me fait doucement rire...

pokerjohn 04/03/2008 19:31

Le downswing a bon dos, la challengeuse a souvent pris des risques inconsidérés, n'a pas su maitriser les différents niveaux. Eh oui, on peut partir de haut et ne pas savoir jouer sur des tables à 2$, savoir jouer au poker c'est aussi s'avoir s'adapter. Faire tapis avant le flop avec KK et se faire battre ce n'est même pas un bad beat, on est au mieux à 80-20. Raté le coup de pub pour l'EFP, c'est devenu une blague

F Montmirel 02/03/2008 21:50

C'est vrai que 4,86 SNG ce n'est pas énorme, mais dans la mesure où il est en général bien placé, cela veut dire qu'il joue près d'une heure à chaque fois. Par ailleurs, il s'agit d'une MOYENNE, ce qui signifie que certains jours il en fait 2 mais d'autres il en fait 6 ou 8 ! Et là, ca commence à compter... Enfin,ce chiffre vaut pour TOUS les jours que Dieu fait, donc y compris week-ends et jours fériés. Au final, il se farcit à peu près de 35 heures de tournois par semaine, comme s'il était au bureau..