Brelan d'As en danger - suite !

Publié le par jokerdeluxe

Suite à l'article "Brelan d'As en danger", Fougan "The furious Frenchman" en personne m'a donné un avis différent. Je reproduis intégralement son intervention car quand Fougan parle, il faut faire silence ;o). Fougan gagnera un jour un gros, très gros tournoi, parce que c'est selon moi un des meilleurs Français en no limit actuellement. Son avis est forcément pertinent.

Avant de vous laisser entre ses mains, je voudrais préciser ceci : sauf sur certains points factuels, il n'y a pas de vérité universelle dans la façon de jouer un coup ou une situation donnée. C'est d'ailleurs pourquoi dans mon prochain livre, Poker Cadillac, je présenterai suivant les situations différentes attitudes tactiques, qui parfois sont diamétralement opposées tout en étant pertinentes.

Mon article avait surtout pour but de faire prendre conscience de deux éléments essentiels :

- rares sont les mains en Hold'em no limit qui garantissent le gain.

- surtout en tournoi, il vaut parfois mieux se contenter d'un petit pot que d'essayer d'en gagner un plus gros en augmentant le risque de se faire battre à la sortie par quinte ou couleur.

Il vaut mieux en être conscient tôt quand on est débutant.

Maintenant Fougan, à toi la parole :

Je viens de lire ton article sur le brelan d'as et autant te dire que je ne suis pas du tout d'accord avec toi sur le jeu au flop. Je suis d'accord sur le fait de relancer préflop et fort. Il y a quelques cas où tu peux tout de même slowplayer. Pour moi le but au poker est de rentabiliser ses coups favoris et de minimiser ses pertes.

Pourquoi je ne relance pas du pot sur le flop ? Si j'ai relancé préflop je ne me retrouve pas avec beaucoup de mains possibles qui tirent la quinte et même s'ils la tirent, peu importe, l'occasion est trop belle.

Le seul problème c'est quand le flop est bicolore avec les cartes inférieures à l'as de même couleur, mais dans ce cas ça ne sert à rien de chasser car ton adversaire a la paire max et le tirage max donc quoi que tu fasses tu vas y aller au bout.

Avec Brelan d'as je laisse jouer mon adversaire, je lui laisse contrôler le coup et par la même occasion faire les erreurs du jeu perdant. Je paie tout jusqu'au bout quoi qu'il se passe. Bien sûr je me prendrai des bad beats, mais combien de fois ? Je suis largement plus gagnant sur le long terme que de chasser au flop, je n'ai pas envie de chasser le "jeune joueur aggressif qu'on trouve partout maintenant" qui va tenter de me bluffer.

Ca me rappelle d'ailleurs un coup :

J'ai AA en tournoi, je surelance préflop un mec qui me call. Le flop tombe A x x. Je checke, il checke. Une dame tombe à la turn, je vois mon adversaire regarder cette carte avec amour, je décide de better raisonnablement, il me call, j'ai compris qu'il a brelan de dames. J'envoie tapis à la rivière après avoir réfléchi un bon moment. Il paye sans hésiter. Le gars est un bon joueur si j'attaque le flop je gagne rien, là je double.

Un autre coup :

Pareil, je touche brelan mais j'ai la position. Mon adversaire bet, je call, il rebet la turn, je recall, rien ne tombe à la dernière. Il checke, j'envoie un peu, il me fait tapis. il a AJ. Là je le laisse s'empaler en lui laissant les rennes et il s'enfonce. Si je le relance au flop, il va comprendre qu'il est battu et passera.

Publié dans Stratégie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fpc 11/02/2006 08:50

Moi j'aurai tendance à dire qu'un accident est vite arrivé et que la sagesse veut de fortes relances pour mieux cibler les mains qui suivent. Maintenant, je crois qu'il y aura une grande diiférence entre cette paire AA améliorée par A en tournoi ou en cash game. En tournoi un tapis est vite arrivé, et là il faudra une grande lucidité... c'est un peu dommage de sortir avec une telle main. En cash game, l'analyse de Fougan est très largement jouable, les quelques mauvais coups seront certainement largement rentabilisés sur la durée.
fpc

avotboncoeur 08/02/2006 18:02

je suis assez d'accord sur l'opinion de fougan : je joue exactement pareil avec sur relance au pre-flop et ferme ma gueule aux flops à tirages type AKQ, AQJ, AJT, AT9 ou aux flops à tirage couleurs (2 cartes de la meme famille sur 3).

observer le flop et faire call sur une mini relance au turn permet souvent de bien juger du potentiel d'en face.

la river permet en cas de 3 eme carte identique pour tirage couleur de mesurer les risques d'un all in qui sera immédiatement identifié comme de facade ou pas...

FRC 08/02/2006 13:37

J'ai deux modestes remarques:
1) les cartes ne sont qu'une partie de ce sur quoi fonder ses décisions: la taille des tapis, le style de son adversaire, les mains qu'il aime jouer, son état d'esprit, les coups précédents sont autant d'éléments qui vont favoriser soit l'embuscade, soit l'attaque. C'est en partie ce que développe Fougan.
2) prévenir des dangers de l'embuscade est fort louable, mais en simplifiant la situation pour illustrer ton argument, tu laisses dans l'ombre un autre point critique, tout aussi mal maitrisé par les débutants: savoir rentabiliser ses mains. Il s'agit à mon avis d'un seul et même point; entre minimiser ses risques avec un livret A et viser des gains rapides avec des produits dérivés, il y a tout un panel de profils de risque. Certains placements sont plus intéressant que d'autres d'un point de vue rendement/risque, et ce sont précisément ceux vers lesquels l'investisseur averti s'orientera. Les débutants auront sans doute du mal à analyser la situation dans un premier temps, mais le plus tôt ils se frotteront aux problèmes réels, le plus rapide sera leur progression.

FRC