Comment gagner au poker !

Publié le par jokerdeluxe

Ca y est, Montmirel va enfin nous le dire, comment on gagne au poker ! Qu’on en finisse de tourner autour du pot !

Eh bien d’accord mais… ce n’est pas tout à fait ça ! Si j’ai choisi ce titre aguicheur, c’est que justement, je voulais me faire l’écho de cette ribambelle de sites qui détiennent apparemment la science infuse pour gagner au poker, comme on en trouve tant sur la toile. Ou en tout cas, ils se proposent de vous donner LA formule qui gagne ! La recette qui fera de vous un homme (une femme) riche ! La méthode infaillible qui va vous starifier une bonne fois et vous faire prendre votre retraite à 22 ans et demi !

monte carlo revue scientifiqueRemarquez bien qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Déjà à la fin du XIXe siècle, de petits malins ont commencé à vendre des méthodes aux accros de la roulette. J’ai sous les yeux, par exemple, un numéro de Monte-Carlo Revue Scientifique, qui certes se fendait d’un article pseudo-scientifique de temps à autre, mais qui la plupart du temps se faisait l’écho des pires escrocs : « Une méthode logique… et qui gagne, Colonnax » « Méthode Monaco, une méthode qui tient ce qu’elle promet »… par des auteurs aux pseudos aussi évocateurs que Ledenicheur, Bille d’Ivoire, Fracasse… Tradition largement reprise ensuite au fil des années.

Plus proche de nous et davantage dans notre domaine, le bon Doyle (Brunson) n’a-t-il pas publié en 1977 un livre intitulé Comment j’ai amassé un million de dollars en jouant au poker… titre aguicheur s’il en est ! Remarquez qu’en l’occurrence, on ne lui jettera pas la pierre, vu que ce livre n’est autre, après quelques retouches, que l’excellent Poker Super System, reconnu par les meilleurs joueurs du monde.

Or la vérité, la voici : la pression vient davantage des acheteurs potentiels que des offreurs possibles. Eh oui, certains vous poussent au crime… Quand j’étais pro du blackjack, en 1991, je suis resté trois jours d’affilée au Victoria Casino de Londres, et chaque soir le même joueur bavait devant mes gains… A la fin, il m’a supplié pour que je lui dise mon « secret », prêt à me l’acheter 5.000 livres… alors que ce secret, qui consistait juste à s’acharner à compter les cartes, a été publié ensuite pour 249 francs !

Les acheteurs potentiels voient d’abord le gain avant la beauté du geste. Ils ne veulent pas gravir un chemin tortueux, pierreux et interminable pour gagner enfin. Non, ce qu’ils cherchent, c’est le petit raccourci peinard derrière les branchages qui coupe à travers la garrigue, tranquille au soleil.

Or, tous autant que nous sommes, savons que le gain ne s'obtient qu'une fois la beauté du geste maîtrisée. Gagner au poker est le fruit d’un long, très long apprentissage où l’on devra se forger une seconde nature, à même de patienter, d'encaisser des coups de malchance, de se laisser bluffer pour la bonne cause (la nôtre), de compter pas à pas nos progrès, en lisant, observant sans relâche, écoutant les conseils des profs et des pros… bref, nous former pour enfin acquérir un profil… celui du gagnant.

Et encore, comme les adversaires progressent eux aussi, nous ne devrons jamais baisser les bras, encore et toujours rester sur le pont pour jouer constamment au top !

Voilà pourquoi j’ai ce petit message à passer aux internautes

qui ont cru voir derrière cet article ce que son titre promettait apparemment. Eh bien non, chers amis, la méthode unique pour gagner au poker n’existe pas. Et j’y crois si fort que je vais même le réécrire, en plus gros :

la méthode unique pour gagner au poker n’existe pas

Et je doute qu’elle existe un jour, vraiment !

Je suis sincèrement désolé de vous avoir déçu à ce point. Mais puisque vous avez eu l’amabilité de lire cet article jusqu’au bout, sachez que vous ne l’avez pas fait pour rien. Car j’ai une confidence à vous faire : ce n’est parce que la méthode unique pour gagner au poker n’existe pas que vous ne gagnerez pas au poker. Et ce que je vais vous dire sera gratuit mais sera au moins aussi rentable que de mettre de l'argent dans des pseudos méthodes.

Vous êtes peut-être un génie du poker qui s’ignore, et pour le savoir, il n’y a pas 50 façons : vous devez vous y essayer, et sérieusement. Chez vous avec des amis, dans un club proche de chez vous, sur internet… et essayez tous les pokers possibles : le Hold’em no-limit bien sûr, mais aussi les différentes variantes, à commencer par celles qui composent le Horse… Le tête-à-tête peut-être, le sit&go en petit effectif (shorhanded), ou au contraire, à table pleine (9 ou 10 joueurs), le cash-game de cercle ou de casino, que sais-je… Je crois en mon for intérieur que vous devriez trouver, à travers ce large éventail de pratiques différentes de notre jeu favori, celle qui vous ira le mieux et où, enfin, vous trouverez la sérénité du joueur qui excelle dans sa spécialité.

Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt, dit un célèbre proverbe chinois. Alors soyez sage et ne faites pas l’idiot !

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Zred 16/03/2009 13:07

Bonjour François,

cela veut dire qu'aucun bot ne pourra devenir gagnant sur internet ? Je suis sûr que certains développeurs espèrent pouvoir trouver "la formule magique" pour gagner au poker... Est-ce qu'on ne pourrait pas penser que sur le long terme (voire très long terme) un robot qui applique à la lettre les statistiques ne pourraient pas être gagnant ? (un peu comme un robot qui "compterait" les cartes au blackjack.

jokerdeluxe 16/03/2009 18:18


Je pense qu'à terme, un robot battra tous les joueurs de poker, même les meilleurs, de même qu'un bot bat le champion du monde d'échecs. Seulement voilà : gagner dépend de l'adversaire. Le bot
gagnera parce qu'il a des hommes en face de lui. Mais s'il a d'autres bots comme adversaires, il y en aura forcément un mieux programmé que les autres qui sera le meilleur... A terme, il faudra
donc créer deux séries, comme aux échecs d'ailleurs : série humaine et série bot...