Poker gratuit ?

Publié le par jokerdeluxe

Vous en avez rêvé... WSEX l'a fait !

Quand j'ai lu l'info pour la première fois, j'ai cru à de l'intox. Je me suis dit : "Encore une pantalonnade de ces Yankees qui ne savent plus quoi inventer pour faire venir le pigeon".

Après vérification : eh bien non, c'est VRAI !

Mais de quoi s'agit-il ?

De no rake poker. En clair : on joue en ligne sur des tables à argent réel mais le site ne prélève rien. En temps normal, il prélève une petite somme sur chaque pot selon un barême particulier, somme qui ne dépasse quasiment jamais $3.

Mais il y a une nuance, et elle est de taille. Chez WSEX, le prélèvement a bien lieu, mais il est restitué au joueur à la fin de chaque semaine. C'est différent du "no rake" réel, comme dans le play money (jeu gratuit), où chaque coup n'est amputé d'aucun dollar, fût-il fictif. Ici, le joueur reçoit une somme chaque semaine qu'il prend pour un don du ciel puisqu'il l'a précédemment dépensée... somme qui retournera de toute façon au jeu.

Et s'il joue cet argent sur des paris, le site récupère sa marge... Malin, non ? Je m'incline, c'est plus que malin : c'est grandiose. C'est le nec plus ultra du gambling business.

Cela étant, je désapprouve le joueur Max Pescatori quand il écrit : "For those of us who like to play high stakes tournaments on-line, it makes no sense to play anywhere else. The savings are huge.Ce qui signifie, en subtance : "l'économie est colossale pour ceux qui jouent à de hauts niveaux d'enchères". Eh bien non. Car le "rake" est plafonné, généralement à $3, quelle que soit la hauteur de la table. Donc si vous jouez à la table $100-$200, dans la plupart des pots vous ne paierez guère plus qu'à la table $1-$2, et en tout cas vous paierez beaucoup moins en pourcentage.

La preuve ? Vous la trouvez ici : http://www.pokerroom.com/support/faq/questions.php?id=35#q425. C'est le descriptif des "rakes" d'un des plus grands cyberclubs de poker, PokerRoom. On voit bien qu'en no limit, sur un pot qui contient 32 blinds (c'est souvent le cas) et s'il reste au moins 5 joueurs (c'est énorme), le prélèvement est de... 2 big blinds ou $3 maximum. A la table 1-2, c'est le cas d'un pot à $64, et à la table 100-200, c'est le cas d'un pot à 6.400. La petite table est prélevée à $3 et la grosse aussi. Soit 5% dans un cas et... seulement 0,05% dans l'autre ! Supprimer le rake n'est donc pas plus intéressant sur les grosses tables que sur les petites... c'est même l'inverse si on considère les pourcentages !

Bref...

WSEX (WorldSportsExchange), je suis comme vous, je ne connaissais pas avant. Il se trouve que c'est un bookmaker en ligne (pari sur les sports, les courses, les élections, miss Univers, la couleur de cheval blanc d'Henri IV...). Son grand souci est d'attirer le maximum de parieurs sur son site. Car les bookmakers en ligne pullulent : SportingBet, WilliamHill, Expekt, VictorChandler, Ladbrokes, UniBet... se livrent une guerre sans merci pour happer le client, le faire changer de crèmerie et, surtout, le garder.

S'ouvrir au poker présente un double avantage pour le site :

- il attire à grands renforts de publicité (publi-reportage de 8 pages dans CardPlayer, plus d'un demi-million de lecteurs) les joueurs de poker déjà établis.

- il pousse vers le poker ses propres clients, qui trouvent alors une autre raison de rester dans le site. Ca s'appelle de la fidélisation.

Le reste n'est que temps et argent : les joueurs qui reçoivent leurs rakes en fin de semaine les réinvestissent dans le jeu... et l'opération est blanche pour le site. Au passage, il récupère une part de cet argent sous forme de paris... et surtout, il conserve des clients qui ont toutes les raisons de parier ailleurs, et ça vaut de l'or.

Je ne peux qu'être admiratif devant le procédé, surtout quand on sait ce que coûte le développement d'un cyberclub de poker et sa maintenance. Mais toute la logistique est déjà présente chez WSEX et cette nouvelle fenêtre n'est qu'un prolongement de leur métier de base. Economiquement, l'investissement est donc raisonnable.

Quant à l'interface client, je ne l'ai pas testée. Il faut qu'il y ait beaucoup de joueurs, du "trafic" pour assurer un volant suffisant de tables, et rien n'indique cela à partir du site .com. Nous verrons bien si cette forumle est pérenne ou non, si elle fera des adeptes chez d'autres sites ou non.

Publié dans Poker en ligne

Commenter cet article