Finale du Doc : je termine 4e

Publié le par jokerdeluxe

Vendredi dernier, le 26 juin, avait lieu la finale annuelle poker du Docteur Stratagème dans leur boutique, à 20h, 42 rue de Maubeuge (dans le 9e). La finale annuelle est toujours un grand moment car elle accueille ceux qui ont ramé toute l'année dans les tournois éliminatoires pour se retrouver en juin dans le saint des saints. Moi, comme VIP prof, j'ai toujours ma place au chaud réservée pour cette ocasion.

C'était ma 4e finale et après avoir gagné la première, en 2007, et raté la deuxième, éliminé trop tôt par un LeScribe perspicace, j'avais l'an dernier atteint la table finale et terminé 4e.

Cette fois, il y avait 21 joueurs au départ, pour 2 tables presque shorthanded. Bon augure : je gagne le premier coup avec Ah-Jh, en trouvant ma couleur à la river, mais, comme il y avait aussi une doublette et que l'adversaire avait payé toutes mes ouvertures, je n'étais pas prêt à y mettre le tapis. Il checke au dernier tour, j'ouvre à 1.200, il suit. Il avait la deuxième couleur, au Roi... Dès le départ, j'ai donc eu un bon petit tapis... mais plus d'occasion. Jusqu'à la demi-finale, je n'ai pas pris un coup, je n'ai fait que payer les blinds.

A 16 joueurs, les push or fold ont commencé. Ou plus exactement, j'en ai tenté un. Il a marché. Je pense en avoir fait six ou sept ensuite, et ils ont tous fonctionné : soit vol direct, soit payé et gagnant, ce qui m'a permis de maintenir un stack au moins égal à la moyenne.

Mais les niveaux de 20 mn sont durs, et la structure était plus que dynamique. Il fallait prendre la bonne occasion, et faute d'en avoir, il fallait se la créer soi-même. C'est ce que je n'ai pas arreté de faire. Sauf qu'à un moment donné, au petit blind j'ai 8-5 et je paie le BB. Il y avait 2 limpeurs, et le BB était Bertrand, qui dirige la boite avec Pib. Le flop : 9-8-3. J'ouvre fort avec la deuxième paire, et il envoie son tapis qui fait les 2/3 du mien. Je le vois sur un vol, je réfléchis longuement et l'observe : il semble fébrile... Je le paie finalement. Bien sur, il abat 9-x et je perds le coup. Erreur.

Je dois alors me battre à coup de push pour remonter mon handicap... et j'y arrive finalement, avec un peu de réussite, par exemple avec A-10 contre K-K, et je trouve A-10 au tableau. Une autre fois avec 10-10 qui tient contre A-K, ce qui me permet d'éliminer Pib.

En table finale, certains joueurs sautent parce que pas assez patients. J'ai le plaisir d'éliminer Alexis Beuve, autre écrivain du poker, comme je l'avais fait l'an dernier.

On arrive à 4 joueurs, mais je n'ai pas eu de cartes depuis une demi-heure, et mon stack est très bas. Je trouve enfin Q-Q, qui est ma meilleure main de toute la soirée. J'envoie mon tapis UTG, soit 4BB (!), et je suis payé par deux adversaires. L'un, le gros tapis, a une main qui ne voit rien et l'autre, Bertrand, est short-stack comme moi. Cette main décide de mon sort : ce sera OUT, à cause d'un As au flop qui donne la paire à Bertrand (de dos sur la photo).

Ce n'est cependant pas lui qui s'adjugera la finale, mais Dimitri
à 1h30 (à droite sur la photo), Dimitri que je félicite pour son opportunisme et sa qualité de jeu. A l'an prochain pour la 5e finale du Doc...

Commenter cet article