Bien joué Phil

Publié le par jokerdeluxe

Phil Hellmuth, l'un des plus grands compétiteurs actuels, vient d'empocher son 10e bracelet WSOP.
L'an dernier, Phil était ressorti hagard des WSOP : performances négatives venant ternir sa belle victoire au premier National HeadsUp Championship (tete à tete) du printemps, qui déjà marquait un retour au premier plan après une mise au placard de deux années sans succès.
Mais surtout, ces WSOP 2005 ont vu ses deux adversaires de marque, le légendaire Doyle Brunson et l'attaquant Johnny Chan, gagner tous les deux leur 10e bracelet dans ces World Series Of Poker, le plus fameux festival de poker du monde... laissant Phil seul avec ce mauvais chiffre de 9 bracelets ! Le "sale gosse" du circuit, remarqué pour ses coups de gueule parfois incompréhensibles et ses coups de génie tout aussi inexplicables, allait-il en rester là ?
La plupart des commentateurs s'accordent à dire que, vu l'explosion du nombre de participants aux WSOP, il sera de plus en plus difficile, même pour un grand pro, d'aligner des victoires. Bref, entre les lignes il faut lire que ce bon vieux Phil resterait cantonné dans ses victoires à un seul chiffre, lui qui avait cassé en tête à tête en finale, en 1989, un Johnny Chan dans ses velléités de remporter un troisième Championnat du Monde de rang (il a en effet gagné ceux de 1987 et 1988).
 
Le sortilège enfin brisé
Alors la nuit dernière, Phil a poussé un grand "Ouf" de soulagement quand il a vaincu son adversaire, un pro présent depuis 2001 sur le circuit, le Suédois Juha Helppi, privant l'Européen de son 1er titre WSOP, mais remportant ce titre pour une gloire méritée. Déjà le 7 juillet, Phil avait failli faire l'événement en terminant deuxième du Hold'em no limit à $5.000 (Marcel Luske a terminé 3e et Isabelle Mercier, 5e).
Il s'agissait cette fois du tournoi Hold'em no limit REBUY à $1.000, qui a réuni 754 joueurs. Phil a entamé en chip leader la table finale composée de Daryn Firicano, Juha Helppi, Rafael Perry, Terris Preston, John Spadavecchia, David Plastik, Elio Cabrera, et l'incroyable “TonyG” Guoga.
 
Comment ça s'est fini
Avant le 233e coup de cette finale, Phil a un confortable avantage :

Phil Hellmuth                         $2,200,000

Juha Helppi                           $300,000 

Mais tous les grands pros savent que même en possédant 85% des jetons, il ne faut laisser aucun centimètre de terrain à l'adversaire. Phil est le spécialiste pour ces opérations de guerrilla : quand un tournoi n'est pas fini, il n'est pas gagné. Mais pour l'adversaire, il n'est pas encore perdu non plus.

- 233. Phil, au surblind, n'est pas payé. Phil gagne le pot.

- 234. Phil, au bouton, fait all-in. Juha passe. Phil gagne le pot.

- 235. Phil, au surblind, n'est pas payé. Phil gagne le pot.

- 236. Phil paie le BB et Jua fait all-in. Phil passe. Juha gagne le pot.

- 237. Juha fait all-in pour $215,000 et Phil paie. Juha abat AclubQclub et Phil abat Kspade4diamond.  Le tableau est le suivant : AheartJclub4spade10diamond2diamond. Juha touche A-A, Phil touche 4-4, et Juha double son tapis.

- 238. Phil, au bouton, paie le BB, et Juha relance all-in.  Phil paie immédiatement avec AspadeJheart.  Juha abat Adiamond9heart.  Le tableau est le suivant : Qspade8spade2clubKspade6club . Phil touche A-K-Q-J-8, Juha touche A-K-Q-9-8, et Phil gagne le dernier pot de ce tournoi... et donc le tournoi lui-même.

Phil a empoché pour sa peine la somme de $632.000.

Pour l'interview à chaud de Phil, avec champagne et lunettes noires, cliquez ICI.

Commenter cet article