L'horreur en protégeant sa paire max ?

Publié le par jokerdeluxe

Scouby71 me fait part de son expérience fâcheuse, en écho à mon article Cohérence et agressivité :
Sur la partie de A*** :
"Mon adversaire a environ 500 de cave et moi 400.
Flop : Q-8-4 rainbow (3 familles). J'ai touché la top pair. Je checke, il envoie 40 que je sur-relance à 200. Il réfléchit une longue minute, puis paie !"
Je constate que de plus en plus de joueurs paient les relances, meme à hauteur de presque la moitié de leur tapis(200 sur 500), parce qu'ils ont 2 overcards au flop... et à la turn, beaucoup ne se privent pas de continuer à suivre, meme all in, alors qu ils n ont toujours pas de paire, ni meme de tirage possible ...
Vous me direz, : c est cool..tant qu il y aura des payeurs hasardeux comme eux, on pourra s'en sortir..!!..
Et bien non. Je ne suis pas de cet avis, pour la simple et bonne raison que je me suis fait "sortir" hier soir de 4 parties sur le même style de coup, overpair trouvé à la turn ou river alors que je protégeais ma paire max du flop en relançant all-in, échaudé de plusieurs badbeats encaissés parce que je n'avais pas assez relancé sur des mains précédentes...
Cette pratique leur permet d'essayer de rentabiliser leurs mains fortes type A-K en évitant de faire fuir les adversaires préflop.
Et même si leur probabilité d'arracher la victoire finale est faible contre plusieurs joueurs, le fait que je relance au flop sur une paire fait fuir les autres joueurs, mais pas lui, qui se retrouve quasiment en "situation" de ALL IN préflop, avec la différence qu'il a trouvé un payeur, même avec une paire splittée de dames...!
Je n'ose même plus protéger une paire splittée, et je commence à slowplayer jusqu'au tableau final ...!


Voici ma réponse à Scouby71 :
Le schéma typique est celui-ci :
- je relance préflop
- un ou deux joueurs me suivent
- je relance (ou j'ouvre) au flop parce qu'il y a de l'argent à prendre
- si je suis sur-relancé je dois passer la plupart du temps, mais si je suis payé, je dois checker à la turn sauf si elle me donne une main énorme.
2 choses importantes :
- quand un joueur se contente de suivre au flop et qu'il n'y a pas de tirage possible, c'est la plupart du temps parce qu'il a brelan voire deux paires max - donc prudence ensuite;
- n'attaquer au flop que s'il y a de l'argent à prendre (règle de base de Doyle Brunson) - sinon, le danger n'est pas assez rémunéré.
J'ajouterai que ce n'est pas parce qu'on se trouve 4 fois de suite dans un mauvais cas qu'il faut abandonner les bonnes habitudes.
Hier, sur 7 heures de jeu, j'ai dû subir 4 fois brelan contre brelan supérieur au flop. 4 fois j'ai perdu ma cave complète ou en grande partie. Pour autant, je ne m'arrête pas de jouer. C'est la part du hasard du Hold'em et il faut l'accepter...
Conclusion : tu dois continuer à protéger ta paire Scouby71 (c'est le seul moyen de casser les cotes adverses), quitte à te prendre une tannée de temps à autre. Mais protège-la quand le pot est étoffé. C'est aussi pourquoi il ne faut pas faire de trop petites relances préflop.

Publié dans Stratégie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article