Séminaire au Concorde

Publié le par jokerdeluxe

Hier a eu lieu notre 2e séminaire stratégique avec Docteur Stratagème, que j'ai eu le plaisir d'animer une fois de plus. Le premier s'était déroulé dans une salle proche de Notre-Dame de Lorette. Celui-ci a trouvé un lieu nettement mieux adapté, puisqu'il s'agit du nouveau Cercle Concorde, qui a ouvert ses portes il y a un mois. Excusez du peu !

Jean-Pierre le dirige, homme affable que j'ai souvent croisé autour des tables parisiennes il y a quelques années. La peinture à peine sèche des murs nous change de l'ambiance souvent poussiéreuse des cercles habituels de la capitale, qui fleurent parfois les affres de l'entre-deux-guerres - c'est tout juste si les murs ne résonnent pas encore des "Banco !" d'un André Citroen ou d'un Agha Khan.

Ici, tout est lumineux, haut de plafond, à la fois large et profond. Dès le hall la note est donnée : on croirait entrer dans une multinationale de la Défense. Certains grincheux trouveront cela déplacé dans le monde du jeu - moi je dis que vu ce que le monde du jeu a à nous offrir aujourd'hui, cela n'est pas pire, loin s'en faut.

Multicolore en bas, jeu divers au premier et poker au deuxième. Les bars et les salons ouverts vous tendent les bras à tous les étages. La salle de poker est toute en longueur, les tables sont alignées en travers à raison de deux tables par rangée, avec un large couloir au milieu. De chaque côté, non pas des murs rapprochés mais une coursive recouverte de verre à hauteur des pieds qui rajoute de la lumière, comme si le plafond transparent à section pentagonale, haut d'au moins quatre mètres, ne suffisait pas à diffuser une lumière constante.

On est dans un autre monde.

Et c'est dans cet autre monde que j'ai dispensé mon séminaire. L'exercice était périlleux : le bruit de fond couvrirait-il mes paroles ? Les participants se sentiraient-ils à l'aise ? Le fait est qu'à 14h30, heure de démarrage, le club était vide de clients et pendant une bonne heure, on pouvait presque entendre une mouche voler. Ensuite, les tables se sont mutilipliées mais l'ambiance restait duveteuse : les sons se perdent dans la hauteur sous plafond et les joueurs, de toute façon, ne sont pas des marchandes de poissons.

Pendant 5 heures, mes élèves ont donc pu profiter de cette ambiance particulière pour suivre mon séminaire. Il s'est terminé par deux petites heures de donnes en direct commentées, qui ont vu quelques coups mémorables, comme il est habituel (trois paires d'As !). A vue de nez, les présents avaient de 20 à 60 ans, ce qui illustre bien l'universalité du poker comme je le conçois, qui accueille à bras ouverts et sans ostracisme tous les âges et toutes les conditions.

Le bilan est donc ultra-positif et je me réjouis, avec l'équipe de Docteur Stratagème, d'avoir enclenché une collaboration avec le Cercle Concorde, que j'espère longue et fructueuse.

Prochains séminaires : le 28 octobre, le 11 novembre, le 2 décembre et le 23 décembre prochains.

Pour en savoir plus sur les séminaires

Pour découvrir le Cercle Concorde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article