Caponga Poker Camp 5

Publié le par jokerdeluxe

Ca y est, je me suis laissé prendre à mon propre jeu : le temps est tellement suspendu ici, il coule tellement doucement chaque jour entre les cours de poker, l'océan à 28° et les fêtes que j'ai oublié de faire le compte rendu des 3 derniers jours. Plutot que de me tromper dans les dates, voici ce que nous avons abordé sur ces dernières journées :

L'Omaha high selon Daniel Klein. Le cours est important car l'Omaha High est un jeu répandu en Europe surtout, et en pot-limit. Il se joue comme un Hold'em, à ceci près que les joueurs recoivent 4 cartes et qu'ils doivent obligatoirement former une combinaison finale avec 2 cartes de leur main et 3 cartes du tableau.

L'Omaha génère des "swings" d'argent importants (de grosses différences en peu de temps) car beaucoup de joueurs le confondent avec un jeu de flambe. C'est néanmoins un jeu de haute volée que, pour ma part, j'apprécie beaucoup.

Le cours est suivi d'un tournoi d'Omaha, puis d'une teuf d'enfer organisée au bord d'une lagune. Une dizaine d'entre nous, dont moi, avons enfourché des chevaux pour y aller. Nous avons longé la mer au soleil couchant, c'était inoubliable.

A la fête, nous avons consommé moult crevettes et eaux de coco, puis après trois heures de musique, Fougan nous a fait magnifique démo de Furious Frenchman qui a bien failli coûter la vie à la sono...

La nuit passe, entre grondement continu des vagues et ronflement des plus fatigués... Le lendemain, tennis. Et aussi, pour les plus aguerris, buggy. Le buggy est une petite voiture ouverte destinée à foncer dans les dunes et sur les plages. Ici, il existe plusieurs centres de buggies. Le temps, aussi, de visiter certaines plages isolées où galopent quelques chevaux sauvages... ou plus exactement, des chevaux rendus à la vie sauvage par un propriétaire qui n'en a plus besoin. C'est la coutume ici.

Ces mêmes plages sont survolées par des vautours à l'envergure impressionnantes. Personne ne les chasse car ce sont des éboueurs naturels de premier choix, qui effacent bien des détritus et évitent des épidémies aux abords des villages de pêcheurs.

Le cours suivants a été consacré aux tells. J'avais moi-même pris 86 photos les jours précédents avec des étudiants pour les présenter aux autres. J'ai détaillé les postures, puis j'ai montré deux extraits du DVD de Mike Caro, commentaires à l'appui. Barney Boatman, Greice et Daniel ont eux aussi apporté des éléments très utiles.

On a ensuite enchaîné avec le dernier tournoi, avec points qui comptent triple. Après 6h30 de jeu, un parcours cahoteux puis plus chanceux, je finis par le gagner contre Greice. Et je me classe deuxième au général sur 20 joueurs, précédé par PinkLady et suivi par Greice. Voilà une bonne chose de faite !

Je n'étonnerai personne en vous disant que la soirée s'est terminée en dansant le Forro avec les invitées, entre les brochettes et les langoustes, arrosée d'Antarctica, la bière locale, et de Guarana, boisson gazeuse aux fruits. La nuit était chaude, on transpirait, alors on a plongé dans la piscine au clair de lune.

Le reste, vous le devinez : c'est une affaire d'avion et de changement à Lisbonne pour retrouver l'automne parisien...

Publié dans Poker Brésil

Commenter cet article

Francois Montmirel 28/11/2006 12:02

Pour vous inscrire au prochain Caponga Poker Camp, laissez-moi vos coordonnées via le lien "Contact" de ce site. Je vous tiendrai courant des prochaines dates.

Laurent 28/11/2006 11:32

Merci, cher Maitre, de nous avoir fait rêver (j'ai failli écrire "baver") a travers le récit et les quelques photos de ce fabuleux stage.
Comment s'inscrit-t-on au prochain ?