Barny perplexe

Publié le par jokerdeluxe

Rendre perplexe Barny Boatman, ce grand champion britannique, ce n'est pas chose facile (ici en ma compagnie, quand j'ai abattu Q-Q... qui gagne). C'est pourtant ce qu'ont réussi à faire deux joueurs français venus se perfectionner au Caponga Poker Camp de novembre 2006, lors du dernier tournoi classant du 23/11 (que j'ai par ailleurs gagné).
 
Situation :
 
1 - David, blindeur, tapis de 8.000
2 - Francois (moi-même), surblindeur, tapis de 7.000
3 - Manu, UTG, tapis de 3.000
4 - Pascal Perrault, tapis de 5.000
5 - Barny, tapis de 7.000
C'est un tournoi à 20 joueurs, il reste 11 joueurs sur 2 tables.
 
Blinds : 100-200
 
Manu relance à 1.000.
Pascal passe.
Barny relance à 3.000.
David relance all-in.
J'ai une poubelle, je passe.
Manu paie all-in.
La parole est maintenant à Barny. Il a 10-10 et doit choisir maintenant entre payer all-in et passer.
S'il paie, il est all-in et les 5 cartes du tableau décident pour lui.
S'il passe, il quitte le coup et il lui reste 4.000 pour poursuivre le tournoi.
Après 3 bonnes minutes de réflexion, sincèrement perplexe, il décide de passer.
David et Manu abattent tous les deux A-K, assortis pour Manu. Le tableau arrive et partage le pot entre les 2 joueurs. Notons qu'un 10 est apparu au flop, qui aurait donné le brelan de 10 gagnant à Barny et l'aurait propulsé gros chip-leader du tournoi avec un tapis de plus de 17.000.
.
Question : Barny a-t-il bien fait de passer ?
Ma réponse est sans équivoque : OUI. Au moins pour 3 raisons :
- il engage tout son tapis pour une cote financière de 1,4 contre 1, c'est trop cher payer avec 10-10 contre 2 relanceurs;
- ayant 2 adversaires relanceurs, il est probable qu'un des 2 possède J-J, Q-Q, K-K ou A-A, ce qui met Barny gros outsider pour gagner le coup (4 contre 1);
- s'il quitte le coup, il lui reste encore un tapis correct pour poursuivre.
Le hasard fait qu'il aurait gagné effectivement le coup, mais voyons ce que disent les chiffres d'espérance préflop :
- Manu : 22%
- Barny : 61%
- David : 17%
Changeons maintenant une main, celle de David, contre J-J, main probable du point de vue de Barny :
- Manu : 39%
- Barny : 17%
- David : 43%
La 2e situation est catastrophique pour Barny puisqu'elle le donne gagnant à 5 contre 1, contre un pot qui lui rapporte 1,4 contre 1. Or, c'est justement cette situation-là qui était la plus probable préflop.
.
Question : comment Barny aurait-il pu payer ?
Il aurait pu payer s'il avait eu un petit tapis. Avec 2.000, par exemple, il sur-relançait all-in préflop avant la sur-relance de David et sa cote financière passait à plus de 2 contre 1. Ce n'était pas encore suffisant mais c'était une situation idéale pour tenter de doubler son tapis.
.
L'importance de la position
Si Barny avait parlé en dernier, David aurait probablement sur-relancé aux alentours de 2.000 ou 3.000, et il est alors possible que Barny couche sa paire. S'il décide de ne pas la coucher, il doit logiquement relancer all-in pour essayer d'éjecter Manu du coup. Suivre simplement me paraît une erreur car cela conduit logiquement à maintenir Manu sur le coup, voire à le faire aller all-in, ce qui déclenche le all-in de David et remet Barny dans la situation d'origine où il passe sa paire de toute façon.

Publié dans Stratégie

Commenter cet article