Bon anniversaire Over-Pair.com !

Publié le par jokerdeluxe

 

 

 

 Samedi dernier, le 10 mars, j’ai organisé au cercle Gaillon de Paris (rue de Berri, 50 mètres des Champs) le tournoi-anniversaire d’Over-Pair.com. Eh oui ! Un an déjà ! Et même un an et deux mois, car je m’y suis pris un peut tard pour fêter cet heureux événement.

Je voulais remercier au passage tous les internautes qui, par leurs visites régulières et leur capacité à porter la bonne parole, ont contribué à faire d’Over-Pair.com le PREMIER BLOG FRANÇAIS DE POKER. Cette place de chip-leader est excellente mais elle présente l’ennui de devoir être maintenue ! C’est ce à quoi je vais m’employer dans les 12 prochains mois.

 
Le tournoi
 
J’avais tenu à faire venir 9 personnes que j’aimais bien, toutes de haut niveau… et elles sont venues ! Toutes, à leur manière, ont aidé Over-Pair à s’installer et à se faire connaître. Qu’elles en soient remerciées !
 
Structure :
- buy-in de 110 euros
- niveaux de 20 minutes
- tapis de 2.500
- 3 premiers payés (50%-30%-20%)
- Over-Pair rajoute 500 euros à la gagne
- niveaux :
25-50
50-100
75-150
100-200
100-200 + 25
150-300 + 25
200-400 + 50
300-600 + 50
400-800 + 75
500-1000 + 75
Faute de temps, je ne voulais pas que le tournoi s’éternise. Donc profondeur de tapis moyenne au départ, mais progression modérée. Le tournoi a commencé vers 15h30, il s’est achevé vers 19h30.
 
Les participants
 
Dans l’ordre, de gauche à droite sur les photos :
- Eric de Bouet du Portal : champion d’Europe 1993 (PokerEM), champion de France, grand spécialiste des parties privées parisiennes
- Pierre-Bertrand Ducaroir : ce pilier de Docteur Stratagème est un habitué des tables parisiennes et un redoutable compétiteur en tournoi
- Georges "MacLeod" : ce joueur au physique d’acteur américain est redoutable en tournoi et toujours présent lors des rendez-vous parisiens
- Thomas : redoutable par sa finesse camouflée derrière son physique imposant, c’est un habitué des tables de « copains » où il brille toujours
- Olivier "Oleastre" Czervonogora : professionnel bien connu des lecteurs de blogs, autant en live qu’en ligne, c’est un très fin relanceur ; il donne aussi des cours, comme moi
- Philippe Vandeventer : venu au poker il y a moins d’un an, ce co-fondateur de l’Ecole Française de Poker (avec moi-même) a accumulé les résultats au Gaillon, en remportant entre autres le dernier tournoi trimestriel
- François Montmirel : je ne vais pas avoir l’outrecuidance de me décrire, découvrez-moi à cette adresse : http://www.over-pair.com/categorie-634168.html
- ManuB : grand pro du net devant l'éternel (il est labellisé "supernova" chez PokerStars), il participe aussi aux grands tournois live, comme les EPT ; c’est le favori du jour
- Camile Ghastine : dès le début, il s’est découvert un génie pour les tournois et accumule des résultats ; redoutable par sa puissance de calcul
 
Ce qui s’est passé dans la première heure
 
J’ai encaissé le premier coup en partant au gros blind avec A-4. Je ne suis pas relancé et je touche un flop comportant deux Dames. Je sous-joue, à la turn mon adversaire tente une ouverture, que je me contente de suivre, puis il checke, et comme il ne me sert de toute évidence à rien d’ouvrir, j’abats et je gagne.
 
Je renouvelle l’opération quelques coups plus tard contre Eric, avec cette fois une couleur max à la turn. Mes débuts de tournois sont toujours froids, je ne cherche pas à assommer mes adversaires. Je ne pense d’ailleurs pas qu’ils auraient suivi la moindre ouverture de ma part.
 
Chose incroyable : personne n’est sorti pendant les 2 premiers niveaux. Cela marque bien le niveau de jeu. Il y a eu pourtant quelques attaques où de très fortes mains ont préféré passer (des A-K notamment).
.
 
A la fin du troisième niveau (75-150), Oleastre, qui s’est pris un mauvais coup auparavant, décide de relancer all-in avec A-K. Camile, UTG embusqué, paie les 1.500 avec Q-Q... et gagne. Oleastre est éliminé et Camile jubile (amicalement, bien sûr). J'ai un peu de peine pour lui, mais il fait bien qu'un joueur se décide à sauter en premier...
.
 
A la première pause, une heure après le début, nous étions encore 8 joueurs en compétition.
 
Ce qui s’est produit dans la deuxième heure
 
C’est à partir du quatrième niveau que les choses se sont accélérées. ManuB, qui a déjà commencé à monter un tapis (même si je tiens le chip-lead à cet instant), relance mais se voit relancé à tapis par Eric, à 1.300. ManuB paie avec 6-6, Eric abat A-K. Vous savez quoi ? ManuB trouve son brelan à la turn, et comme pour narguer Eric, un As arrive à la turn. Eric est éliminé. Mauvais jour pour A-K, décidément.
 
Au niveau suivant, Camile, qui a monté un joli tapis lui aussi, relance préflop à 800, et Pierre-Bertrand le relance all-in à 1.650. Camile paie et abat Q-9, Pierre-Bertrand abat A-J à trèfle. Tout le monde s’attend à voir ce dernier gagner. Mais le flop arbore deux Dames… La turn apporte quand même un tirage à trèfle à Pierre-Bertrand, non complété à la river… Elimination de Pierre-Bertrand.
 
Qui sera le joueur de la mi-tournoi ? Un combat met aux prises Thomas et Georges. Georges abat A-7, et Thomas, aux abois, J-9. La turn lui apporte paire de 9, mais l’As tueur arrive à la river. Thomas est donc éliminé. Une deuxième heure est ainsi bouclée.
 
Ce qu’il est advenu dans la troisième heure
 
On reprend au niveau 200-400. Contrairement à la première heure, je ne vois plus aucune main valable et je dois jeter main sur main. Je vole quelques blinds mais mes adversaires aussi sont de fieffés voleurs. Plusieurs fois, Georges frôle la défaite mais il arrive à survivre et à doubler in extremis. Ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé MacLeod, le Highlander…
 
A un moment donné, je paie mon surblind de 600 alors qu’il me reste seulement 1.800. Tout le monde passe, mais le blindeur relance all-in (c’est Philippe). Je possède A-6 à carreau. Je réfléchis, réfléchis… Il n’a pas volé depuis un moment, alors je le « mets » sur un A-x avec x supérieur au 6. Je passe finalement. Pour moi, c’est le coup charnière du tournoi. Je n’ai jamais su ce qu’il avait. Mais comme Georges était toujours là avec son petit tapis, j’ai préféré le voir sauter avant moi.
 
Peine perdue ! Deux tours plus tard, au blind, je relance à tapis avec 1.400. Camile, surblindeur, paie sans regarder sa main (il a environ 6.000 au tapis). Il abat 9-8 à pique, main d’une étonnante qualité pour un abattage au hasard. J’abats A-7 dépareillés. Le flop 3-7-6 me donne une paire et je me vois sauvé… tout en craignant la quinte (Camile a tirage). Effectivement, la turn est un 10… et la river aussi. A mon tour de sortir du tournoi, dans une cinquième position qui me rend amer mais attention les amis : le poker n’est qu’un jeu. Au moins n’ai-je pas sauté à la bulle.
 
Les blinds passent à 400-800, ante 75, et les vols reprennent de plus belle. ManuB est largement chip-leader, ensuite vient Camile, puis Philippe et Georges au même niveau à peu près.
 
Philippe relance all-in à 2.200, apparemment pour voler. Camile décide de payer avec A-8. Phil abat Q-9. Et un tableau de rêve en plus pour Camile : A-8-6-8-2, un full cette fois ! Exit Philippe, beau parcours mais hélas, la bulle du tournoi.
.
 
Le trio final
 
.
Georges, le survivant du tournoi, soupire un grand coup. Il a été sauvé par quelques coups de chance ou bonnes intuitions (rayez la mention inutile) et ce joueur affable et sympathique a su rentrer dans les points. Pourtant, quand il restait encore 7 joueurs, il avait un tapis de survivant. Quel rameur ! Il n’en est pas moins gros outsider ici avec à peine le cinquième des jetons.
 
Un joueur abat A-3 de cœur (ManuB, je crois) quand Georges abat K-J, une main que j’ai reçue souvent ce soir-là et que j’ai rarement accepté de jouer. Mais quand on est trois, c’est une aubaine de la recevoir. Un As au flop scelle le destin de notre ami Highlander, qui trouve son maître et encaisse les 300 euros dévolus au troisième.
 
Le tête-à-tête final commence enfin. ManuB possède en gros les trois quarts de jetons, donc Camile doit au plus vite faire un move. Il le fait au deuxième coup avec 3-3. ManuB lui, ne manque pas cette occasion avec A-J. Un As au flop le sacre champion de ce premier « International Festival Of World Series Of Over-Pair Open Championship SuperCup Tour », et il encaisse 750 quand Camille prend ses 450.
 
Du bar où sont restés les autres joueurs, buvant bière sur bière et coca sur jus d’orange, des applaudissements fusent et saluent la fin d’une après-midi de rêve en hommage à notre jeu préféré, sous la forme et dans le climat que nous préférons.
 
Je prends quelques photos pour habiller mon prochain bouquin consacré notamment aux « tells ». Les joueurs se prêtent aux situations avec entrain. C’est toujours amusant de jouer un rôle devant l’objectif.
 
On en refera d’autres
 
Ambiance amicale, beau jeu, émulation : c’est le poker que j’aime et je souhaite que le maximum de joueurs suivent cet exemple.
 
Un coup de chapeau aussi au Cercle Gaillon. Petit club classe, à l’intérieur charmant, ses après-midis sont déserts et permettent à ceux qui le veulent d’organiser des partie privées sur place. Ils fournissent des croupiers de talent (on en a eu trois pour notre tournoi, que j’ai trouvé bien formés) et du matériel à la hauteur. Oryane qui s’occupe du club saura vous assurer la logistique que vous souhaitez, « aux petits oignons » comme on dit.
 
Je pense que d’autres tournois labellisés Over-Pair.com auront lieu en-dehors des anniversaires… J’y réfléchis, mais si vous avez des idées, n’hésitez pas à mes les indiquer en commentaires à cet article.
.
 

Commenter cet article

Dust 15/03/2007 13:24

moi aussi j'ai une (super) idée pour les prochains tournois labellisés 'over-pair' : m'inviter !!!
L'idée du buyin pas trop gros (30 à 50 €) et d'un prix sous forme de cours gratuits est excellente. Le prix, sera de toutes façons acquis d'entrée : jouer en live dans un cadre sympa avec des joueurs confirmés et sympas.
Si le nb de joueurs permet la création de plusieurs tables, ca pourrait être sympa de répartir la présence des participants 'pros' à chaque table. Ca serait effectivement de la triche par rapport à la répartition classique 'au hasard', mais ça permettrait que chacun ait l'occasion de se frotter à un pro avant de sauter.
Ajouter des primes sur la tête de certains joueurs pourrait rendre les tournois encore plus fun.

@pluche,
Dust, absent de chez DocStratagème ce trimestre pour cause de nouvelle paternité imminente (J-5 au max)...

thomas 14/03/2007 19:42

bonjour francois
tout d'abord merci pour tous les conseils que j'ai trouvé dans ton livre meme si au niveau des buy in auquel je joue, les gambler font souvent la loi...
au sujet des idées sur un tournoi over-pair je trouve qu'il serait super sympa que tu proposes un truc a l'image de daniel negréanu, une sorte de parainage ou de coatching d'un des lecteurs fidèles de ton blog...
le plus simple serait de faire comme pour le blog monpoker.com creer un tournoi online privé sur titan ou fulltilt (preference pour fulltilt car seul a propose une interface pour mac) ensuite final en live dans un cercle (avec un buy in max a 30 euros)
avec comme gains genre 6 mois à tes cours du docteur stratageme
quant penses tu ?
cela pourrais créer une emulation autour de ton blog
si cela te branche penses a moi pour un cour gratuit (la je relance préflop)
bye et merci patron
thomas
tdm@missive-music.com

Pierre-Bertrand 14/03/2007 17:01

Merci François !
Belle initiative, belle tablée, belle ambiance.
Ce tournoi fut une belle réussite, un très bon moment ...

Avec moins d'expérience que mes adversaires, j'ai atteint mon objectif de départ : ne pas sortir premier !!!!!!
Ensuite, je suis passé à la moulinette Camile, comme pas mal d'autres...
BRAVO AU VAINQUEUR : belle démonstration !
Pierre-Bertrand

Macleod 13/03/2007 12:09

Merçi François pour cette partie, la meilleur que j'ai fait ca été un honneur de participer et de jouer contre de telles joueurs. Ca ma permit de me tester.

Et merçi pour ton livre bourré de conseil qui m'ont permit de progréssé aussi rapidement.

C'est pas pour rien qu'on l'appel la bible du poker.

Amicalement.
Macleod