Retour sur l'année 2007

Publié le par jokerdeluxe

.

L'an dernier, je titrais à cette époque "2006 année charnière pour le poker". L'an dernier, la loi nous avait laissés comme 2 ronds de flanc.  D'après moi, 2007 est plutôt une année d'expansion :

- Expansion des WSOP

Eh oui : elles connaissent maintenant leur version européenne, même si à Londres on les trouve un peu basses de plafond et serrées de murs... Quant à la version d'origine, jamais il y a eu autant de tournois et de joueurs en global. Mais, du fait de la limitation juridique imposée par la loi américaine, le nombre de participants au "main event" de Vegas, cet été, a chuté de 8.773 à 6.358. Le record de 2006 reste à battre...

- Expansion des lieux de poker en France

L'arrêté officiel précisant les conditions de pratique du poker dans les casinos est paru au JO en mai 2007. Dès lors, on peut jouer au poker dans plus de 50 établissements en France... mais au Texas hold'em seulement. D'autant que les circuits de compétition s'installent dans les deux grands groupes que sont Barrière et Partouche... C'est en 2008 que les tournois vont pleuvoir comme à Gravelotte dans l'Hexagone !

- Expansion des sponsors

Le nombre de joueurs français financés a fait un bond en avant prodigieux, avec une présence remarquée d'au moins l'un d'eux à chaque finale EPT du début de saisons 2007-2008... jusqu'à la victoire à Prague d'Arnaud Mattern, troisième à rafler ainsi un titre EPT, après Pascal Perrault et Jan Boubli.

La multiplication des sponsors est le signe que les industriels se penchent de plus en plus sur le marché du poker en tant que spectacle et en tant que vecteur de communication. C'est une bonne nouvelle pour tous les joueurs doués ayant l'espoir un jour de se voir financer. J'ai toujours pensé (et écrit quand j'en avais l'occasion) que le poker est de culture française, ou plus exactement le no-limit. Que dès lors, il est normal qu'un jour ou l'autre les soldat de l'Hexagone feront des trouées dans les armées adverses lors de grandes batailles à venir. Ces dernières semaines me donnent raison, mais je pense que la tendance va s'accentuer dans les prochaines...

Je ne serais pas complet en rappelant qu'en 2007 la France a failli gagner son 4e bracelet WSOP grâce à Bruno Fitoussi qui arrive 2e du HORSE à Vegas... Le bougre nous avait fait le même coup en 2005 où il avait terminé vice-champion d'un WSOP Razz... La prochaine fois devrait être la bonne... Mais je n'ai rien à criiquer, moi qui suis arrivé 2e de l'EFOP Omaha pot-limit à 1000 euros, ratant d'un poil le titre... Une fois de plus, je fais en décembre mon meilleur résultat de l'année.

- Expansion de la presse

En 2007, 3 nouveaux titres ont vu le jour : Poker World (dans lequel j'écris !), Poker Pro et Poker Pratique. Chaque magazine a son caractère, mais une certaine tension s'est installée dans ce secteur et il est à craindre que 2008 soit l'année du coup de balai... C'est en tout cas à l'honneur du poker français que d'avoir développé une presse aussi variée...

- Expansion des blogs

Ils sont nombreux aujourd'hui, tellement qu'à chaque fois que je veux les dénombrer il y en a de nouveaux ! Le problème est que, comme toujours, il y a ceux qui sont régulièrement alimentés et qui restent pertinents, ceux qui sont alimentés de temps en temps et ceux qui sont à la fois mal alimentés et peu pertinents... et je crains qu'ils soient la majorité ! Mais peu importe : les blogs restent ce "média immédiat" qui donne la température du domaine, et on peut dire qu'elle explose en ce moment. Tant mieux...

- Expansion de la télé

2007 avait commencé avec Direct Poker sur Direct8, émission jugée médiocre par quelques ayatollas, auxquels on ne peut pas donner complètement tort à voir les images incriminées... Et pourtant, Direct8 a remis le couvert ensuite pour une 2e saison encore plus longue, signe que les scores d'audience sont bons ! J'en parlais récemment avec un responsable télé, qui m'a confirmé qu'à chaque fois qu'une chaîne lançait une émission sur le poker, elle gardait l'émission car elle faisait un meilleur score que l'émission qu'elle remplaçait !

Et la disparition de Jet ne coupe pas court au mouvement, au contraire : EuroSport, Canal+, RTL9, Direct8, W9 et les autres continuent le poker. Tant mieux !

- Expansion de la pédagogie

Jamais on aura vu autant de cours, de leçons, d'écoles de poker. Même si peu, hélas, en méritent le nom, cela prouve que la recherche de l'excellence est devenue une cause permanente que défendent en choeur les sites, les médias et les joueurs eux-mêmes.

Le prolongement de mes premiers cours live de 2006 a été trouvé online avec l'Ecole Francaise de Poker que j'ai co-fondée en 2007 avec Bruno Louy, qui publie cette semaine sa 78e Holdem Master Class... ces leçons évoluées avec outil dédié auxquelles ont déjà participé des joueurs qui comptent parmi les meilleurs du monde : Greg Raymer, Tom McEvoy, Isabelle Mercier, Pascal Perrault, Fougan, Barny Boatman, Marcel Luske, ManuB, Oleastre et votre serviteur...

A cela s'ajoute une innovation de l'EFP : le tournoi en parallèle de tête à tête (photo), où pour la première fois un pro affrontait 2 joueurs à la fois. Résultat : le pro gagne par 6 victoires à 4...

- Multiplication des manuels

J'en suis sidéré : fin 2007, plus de 50 titres sont disponibles sur le poker ! L'an dernier, il y en avait moitié moins... Même s'il est évident qu'il y a dans le paquet une bonne part de "coups" éditoriaux de basse qualité, c'est aussi le signe d'une vigueur sans égal qui relaie sur le terrain l'appétence du public pour le poker.

Faute de temps, j'ai moi-même refusé plusieurs demandes d'éditeurs en 2007, ce qui ne m'a pas empêché de sortir mon record de livres en - soit 6 en un an : La Bible du joueur (Assouline), Poker Code (Fantaisium), Le Poker en 52 lecons (Livre de Poche), Le Memorendum du poker (First). Mais aussi, en traduction : Le Texas hold'em pour les nuls (First) et Apprendre le poker (First).

Et enfin, les auteurs français autres que moi se sont réveillés en 2007, comme je les appelais de mes voeux : FRC, Catherine Szaibrum, Florent Lepeytre, Raquel Azran, Georges Djen, Jérôme Schmidt... J'ai enfin des concurrents, même si les livres traduits occupent encore la majorité des linéaires...

Et 2008 dans tout ça ?

Nous verrons bien, mais n'oublions pas que nous fêterons 2 anniversaires :

- les 10 ans de la mort de Stu Ungar, ce génie maudit du poker, qui n'est pas mort d'une overdose mais d'une artériosclérose, avec le coeur d'un vieillard à force d'excès... Il n'en demeure pas moins le plus charismatique des joueurs et son come-back victorieux en 1997 après 10 ans de traversée du désert doit nous rappeler que rien n'est jamais perdu pour ceux qui y croient vraiment !

- les 10 ans du dernier titre mondial français, bracelet remporté comme chacun sait par notre génie filmico-pokérien, Patrick Bruel. Je me risque à une double prédiction : non seulement un Français va gagner un titre WSOP cet été à Vegas, mais il n'est pas impossible que 2 titres tombent aux mains de ces satanés franchouillards ! Je rappelle que les Allemands, pourtant moins nombreux sur la scène pokérienne que les Français, ont actuellement 4 titres WSOP contre 3 seulement pour les Hexagonaux... J'aurai ma part de combat en allant comme mes camarades défendre nos couleurs sous le soleil cuisant de Vegas l'été prochain...

Et 2008 sera aussi, pour moi, ma plus forte année éditoriale, en tant qu'éditeur cette fois, car je vais éditer dans l'ordre ou à peu près, quelques pépites appelées des voeux des joueurs depuis plusieurs années :

- Février 2008 : Poker Harrington 1

- Avril 2008 : Poker Harrington 2

- Juin 2008 : Poker Harrington 3

- Septembre 2008 : Poker Super System (Doyle Brunson)

- Octobre 2008 : Poker Théorie (David Sklansky)

- Mes 50 coups les plus mémorables (Doyle Brunson)

D'autres étant en préparation mais il est encore trop tôt pour en parler...

 
Si vous remarquez que j’ai oublié quelque chose d’important dans ce bilan 2007, signalez-le moi…

Publié dans Evolution

Commenter cet article