De petaflops en yottaflops

Publié le par FMontmirel

 

Tous les joueurs de poker savent ce qu'est un flop, y compris ceux qui n'en ont jamais vus. Faire un flop au poker, est-ce le toucher ou se le prendre droit dans le pif ? Les deux, mon général ! Et parfois au même moment !

 

Du côté des supercalculateurs, on flope à mort à l'approche des fêtes. Et en gros tous les six mois, on bat un nouveau record. Figurez-vous que le mois dernier, un supercalculateur chinois du nom de Tianhe-IA a franchi la barre des 2,566 petaflops. C'est ce qui se fait de mieux actuellement.



tianhe.jpg

 

Tianhe petaflope à mort à l'approche des fêtes, ici avec son papa.

 

 

Pour ceux qui ignoraient que les plus gros ordinateurs du monde flopaient à tour de bras, c'est toujours bon à savoir. Maintenant, la clé de décryptage :

 

kiloFLOPS = 103
megaFLOPS = 106
gigaFLOPS = 109
téraFLOPS = 1012
pétaFLOPS = 1015
exaFLOPS = 1018
zettaFLOPS = 1021
yottaFLOPS = 1024

 

FLOP = « opérations à virgule flottante par seconde » (en anglais, FLoating point Operations Per Second). Ouf, maintenant, on comprend mieux. N'empêche qu'avant de voir ne serait-ce qu'un seul petaflop, un joueur de poker va devoir multi-tabler pas mal d'heures. C'est juste un million de milliards de flops.

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article