Disparition annoncée de Partouche en ligne

Publié le par FMontmirel

Partouche.jpg

 

Patrick Partouche l'avait annoncé en même temps temps que l'arrêt du Partouche Poker Tour à l'automne 2012, donc chacun s'y attendait. Le 17 juin 2013, Partouche.fr cesse son activité et passera le flambeau à MyPoker.fr.

 

Il faudra se souvenir que, bravant les interdits et écopant même d'ue condamnation, le Groupe Partouche avait en 2007 ouvert son site en .com, site qu'il avait même maintenu ensuite, avant de rentrer dans le rang en .fr lors de la loi de juin 2010. On peut ne pas apprécier le Groupe Partouche, mais il faut souligner ce côté pionnier et fonceur qui lui est propre.

 

Les joueurs de poker qui ont l'habitude d'en découdre sur le site Partouche ont tous reçu un courriel d'info. Si ce n'est pas le cas, sachez que vous avez jusqu'au 16 juin pour profiter de vos points boutique, après quoi il sera trop tard. Le contenu du courriel est repris en page d'accueil du site, ICI.

 

Les joueurs souhaitant continuer le jeu sur MyPok bénéficient d'une procédure de migration (comme PokerStars l'avait fait avec FullTilt l'an dernier) pour conserver leur bankroll et leurs avantages.

 

On ne pourra que s'attrister à l'idée que le groupe de casinos n°1 en France (ou n°2 selon les années) quitte la scène du poker online. Mais ce n'est qu'un élément de plus qui témoigne de la dureté du marché. Une fiscalité lourde, des contraintes d'exploitation serrées, un engouement pour le poker qui marque le pas : nous verrons, hélas, d'autres acteurs disparaître dans les prochains mois. Il est normal, quand un marché décélère, que des fusions et des disparitions aient lieu, mais quand on sait que celles-ci sont dues en partie à des conditions d'exploitation qui ne permettent pas (ou peu) aux opérateurs de se développer, d'investir et de creer de l'emploi, on se dit qu'on rate un rendez-vous qui n'aurait pas dû être raté.

 

Souhaitons à Partouche une bonne continuation dans ses activités live, et un redressement du groupe aussi prompt que possible. Et pour les nostalgiques, je prescris la lecture du fascicule pokérien un peu déjanté que Patrick Partouche avait publié l'an dernier, La banque a sauté !

 

BanqueASaute


Publié dans Evolution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article