France Poker Tour : un Américain a failli le gagner !

Publié le par FMontmirel

Jeudi dernier, c’est Valentin "Valvegas" Messina qui a remporté la finale du France Poker Tour, empochant au passage les 152.580 euros du gagnant après un duel-marathon de cinq heures. Un grand bravo pour ce joueur semi-pro, technico-commercial dans la vie.

Mais il s’en est fallu d’un cheveu pour que cette épreuve qui dure en fait 4 mois, ait été remportée par un Américain. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de ce diable de Freddy Deeb, qui s’était déjà fait remarquer – entre autres – par sa victoire sur Bruno Fitoussi dans le grandiose HORSE à $50.000 de 2007. Cette fois, c’est le joueur US d'origine libanaise qui avait fait la peau à un Français dans le heads-up final.

freddy-deeb-valentin-antoine-dorin-2840.jpg
(Photo ClubPoker.net : Freddy Deeb, Valentin Messina et Antoine Dorin)


Pour cette 5e saison, le FPT a su marquer les esprits grâce à un changement en profondeur de l’épreuve, qui s’est déroulée en plusieurs étapes successives :

- D’abord les éliminatoires freeroll en ligne pour participer aux qualifications dans les 12 freerolls régionaux (Paris, Lille, Lyon, Marseille, Tours, Nantes, Nice, Toulouse, Dijon, Le Havre et Montpellier).

- Ensuite les 12 freerolls régionaux, à partir d’août, qui sélectionnaient 2% des joueurs pour la grande finale parisienne, soit 150 joueurs amateurs en finale sans avoir dépensé un centime. Au passage, l'organisation bat le record du plus gros freeroll live organisé au monde avec 1.500 joueurs au Carrousel du Louvre.

- Après quoi les non-qualifiés pouvaient se rattraper dans des satellites en ligne (à partir de $1) auprès du partenaire de l’épreuve, Winamax.

-Puis, pour terminer, la grande finale à l’ACF, sur 6 journées (la première étant elle-même divisée en 4 journées, l’ACF ne pouvant accueillir tous les finalistes en même temps). Soit 634 joueurs en tout.

L’idée de génie des organisateurs, Antoine Dorin en tête, a été de permettre le mélange en finale des qualifiés et de joueurs pro ou semi-pro, lesquels devaient payer 1.000 euros pour participer à la finale open. On peut débattre sur lce changement d’esprit dans la mesure où ce ne sont pas que des qualifiés gratuits qui se retrouvent en finale. Mais d’un autre côté, d’autres sports comme le golf ou le tennis proposent eux aussi de grandes épreuves « Pro-Am » (professionnels-amateurs), et ce n’est pas toujours un pro qui gagne. D'ailleurs, quand on analyse la liste des survivants après la première journée (divisée en 4 sous-journées), on s'aperçoit avec stupéfaction que... la plupart des pros connus du circuit ont été éliminés !

S’il devait exister un titre de champion de France, dans l’état actuel des choses ce serait le gagnant du FPT qui le mériterait le plus.

Voici la liste des finalistes dans cette longue épreuve deep stack (niveaux d’une heure, 10.000 jetons au départ) :

- 1er : Valentin Messina (Paris) 152,580 €
- 2e : Freddy Deeb (USA) 93,200 €
- 3e : Almira Skripchenko (Paris, Team Pro Winamax) 59,100 €
- 4e : Stéphane De Sieter (Chalons-en-Champagne) 42,600 €
- 5e : Julien Huber (Lyon) 30,900 €
- 6e : Jérôme Zerbib (Paris) 22,200 €
- 7e : David Viallet (Chambéry) 15,700 €
- 8e : Otmane El Fquir (Paris) 11,100 €
- 9e : Cyril "DonLimit" André (Local Hero Winamax) 8,100 €

Du côté
du Team Pro Winamax, c'est le grand maître d'échecs Almira Skripchenko qui sauve l'honneur avec une belle 3e place faisant écho à la belle place en demi-finale qu'avait décrochée sa consoeur Alexia Portal la semaine précédente à l'EPT de Deauville. On attend tous maintenant avec impatience... l'édition 2010 du FPT !

Commenter cet article