Full Tilt Poker : Nanard jette ses cartes

Publié le par FMontmirel

 

laurent-et-bernard-tapie.jpg

Tapie père et fils : un retrait stratégique de la partie

 

J'avais cru à une mauvaise blague au départ, un bloggeur gouailleur qui aurait lancé une bouteille à la mer histoire de voir. Eh bien pas du tout. Le Groupe Bernard Tapie, après 7 mois d'efforts pour reprendre Full Tilt Poker, ancien n°2 du marché coulé il y a un an pour cause de cavalerie due à ses dirigants, jette l'éponge.

 

Voici des extraits du communiqué de presse du GBT :


"Le Groupe Bernard Tapie a le regret d'annoncer qu'après sept mois de travail intense, nos efforts pour obtenir l'aval final du Département de la Justice américain pour l'acquisition des actifs de Full Tilt Poker se soldent par un échec. A cela, deux raisons majeures.
- Les deux parties ne peuvent trouver d'accord sur un plan de remboursement des joueurs hors des Etats-Unis.
Le GBT proposait un plan qui aurait résulté en un rétablissement immédiat de la balance de ces joueurs, avec le droit de retirer ces fonds au fil du temps, selon la balance du joueur et l'activité du joueur sur le nouveau site. (...) 94,9% des joueurs auraient été totalement remboursés dès le premier jour. Le DOJ a finalement insisté pour un repaiement intégral avec droit de retrait dans les 90 jours pour tous les joueurs - une demande tardive surprise après des mois de négociations de bonne foi par le GBT.
- Les complications entourant l'accord, particulièrement les questions entourant la légalité de l'amende sous couvert des lois non-américaines - se sont également montré irrésolvables.
(...) Avec les 80 millions de dollars de prix d'achat et la substantielle somme nécessaire pour le relancement de FTP, ces problèmes se sont finalement montrés trop substantiels pour être surmontés."

 

Dommage. L'idée de lier le poker et l'image du fonceur Bernard Tapie me convenait. Je trouvais que ça collait bien au personnage -- et puis, en toute sincérité, je me sentais fiérot qu'un groupe francais sauve le n°2 du poker mondial. Gloriole quand tu nous tiens…

 

Mais le plus fort, c'est qu'il y a un autre repreneur en ligne de mire : PokerStars in person ! Qui serait prêt à mettre sur la table 750 millions de dollars pour racheter son illustre concurrent. Le GBT n'en est que plus amer, qui déclare :

 

"Nous regrettons seulement qu'un tel accord signifierait une consolidation encore plus grande du marché du poker, déjà dominée par un seul acteur - une issue qui pourrait lever des préoccupations anti-monopole, et qui sur le long terme ne serait probablement pas bonne pour les joueurs et toute l'industrie du poker."

 

Pour ma part, je suis de l'avis du GBT. Si Poker Stars reprend FullTilt, cela augmentera le monopole de PS et il n'est jamais bon dans un marché d'avoir un acteur qui possède de telles parts de marché. C'est toujours le consommateur qui en pâtit au final, car il a de moins en moins le choix et la variété de l'offre s'appauvrit.


Mais Laurent Tapie avait un plan B, puisqu'à peine la décision de laisser tomber a-t-elle été prise qu'il s'est mis en quête de débaucher des cadres de la profession pour lancer un nouveau site de poker. C'est courageux et en même temps un peu curieux. De nos jours, lancer un nouveau site de poker avec zéro joueur au départ, c'est refaire le chemin que tant d'autres ont fait en plusieurs années, et encore, sans avoir toujours le succès au bout du compte. Néanmoins, l'homme a des idées, notamment celle, déjà émise, de ses méga-tournois live/online dans les stades de foot. Nous verrons bien comment les choses évoluent dans les prochaines semaines.

Publié dans Médias

Commenter cet article