L'arnaqueur du Partouche Poker Tour

Publié le par FMontmirel

A force de ne plus y penser, on avait tous cru que ce n’était plus possible. Mais c’est pourtant vrai : un joueur du Partouche Poker Tour a triché, et pas n’importe qui : l'Allemand Ali Tekintamgac, vainqueur du WPT Barcelone de mai dernier, excusez du peu !


 

m699dc4d2d2.jpgAli, le terroriste des tapis verts doté d'un pouvoir de lecture exceptionnel… et pour cause !

 
A l’heure actuelle, les informations sont difficiles à obtenir sur cette incroyable nouvelle (communiqué de presse pas très bavard ICI). Mais ce qu’on sait, c’est que le groupe Partouche et la police menaient l’enquête depuis plusieurs semaines pour réunir des preuves.


Il faut croire qu’ils les ont trouvées puisque c’est acquis : Ali Tekintamgac est exclu de la table finale du Partouche Poker Tour qui démarre aujourd'hui (en même temps que la table finale du WSOP main event), au grand plaisir des 8 autres finalistes qui viennent, sans le moindre risque, de grimper d’un cran dans l’échelle des gains. Il se pourrait même qu’ils se partagent les gains de la 9e place.


Maintenant, en quoi consistait la tricherie ? L’état-major de Partouche reste discret, mais il semble que le joueur ait mis au point un système d’équipe pendant le tournoi. Un faux journaliste présent sur place arrivait à voir les cartes de ses adversaires et les lui communiquaient d’une manière ou d’une autre (chose facile avec un bon code gestuel).


L’info a déjà été relayée par des médias grand public, et elle porte un coup à la recherche de transparence du poker en France. Partouche a néanmoins bien réagi en excluant ce joueur manu militari, c'était la bonne décision à prendre vu la gravité de la chose.


Quant à Ali Tekintamgac, l'affaire ne va pas en rester là. Non seulement il est grillé jusqu'à la 7e génération des tables de poker du monde entier, mais comme il a gagné $300.000 en 6 mois sur les tournois internationaux, j’imagine que ceux qui ont perdu contre lui vont lui demander réparation. C'est en tout cas ce que je ferais si j'étais à leur place. Ca va être l'hallali d'Ali. Affaire à suivre donc.

Publié dans Evolution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article