Le Docteur Mabuse et le poker

Publié le par FMontmirel

Le Docteur Mabuse a horrifié des générations de femmes et d’hommes il y a bien des années. Le génial cinéaste allemand Fritz Lang a porté à l’écran en 1922 ce héros maléfique créé par le Luxembourgeois Norbert Jacques (1880-1954).

En 1922, on est en plein expressionnisme allemand, après la défaite humiliante de 1918, la perte de l’Alsace et de la Lorraine, mais avant la crise terrible de 1923 et avant le nazisme. Les films allemands de cette époque sont empreints d’un style qui relève souvent de la récente école du Bauhaus, aux lignes droites, aux vastes décors qui donnent une grande profondeur à l'image.

C’est un des signes distinctifs de Docteur Mabuse, le Joueur. Ce film raconte les méfaits d’un héros démoniaque à figure humaine qui n’hésite pas à faire le mal autour de lui, notamment par le biais de l’hypnose télépathique. Le noir et blanc, le muet (le parlant n’apparaît qu’en 1927), les longs plans fixes, les éclairages et les décors font de cette œuvre un film culte inquiétant, vénéré par les tenants du cinéma décalé.

La version finale du Docteur Mabuse, le Joueur dure 4h30. Des affaires d’hommes et de femmes, d’honneur, d’humiliation, des rencontres explosives... L’extrait qui a fait « tilt » chez moi intervient au moment où le bon docteur cherche à prouver ses pouvoirs à une femme qui semble sous l’emprise de sa séduction. Imaginez que le docteur se trouve avec cette femme au bout d’un grand salon de réception, et qu’à l’autre bout a lieu une partie de poker entre notables. Parmi eux, Told, le mari de l’interlocutrice du toubib.  Bizarrement, l’homme a accepté la partie alors qu’il n’avait jamais joué. Mais plus fort encore, il accumule les gains tout au long du jeu.

Il a soudain mal derrière la tête, et c’est alors que le drame arrive : il fait sauter la coupe et se donne des cartes qu’il n’aurait jamais dû recevoir. Il est pris en flagrant délit de triche et le voilà déshonoré.

 

 

DrMabuse1-copie-1.jpg

Cartes en main, Told ressent l'hypnose télépathique du diabolique docteur

 

DrMabuse2.jpg

Le diabolique docteur Mabuse en pleine concentration

 

DrMabuse3.jpg

Et hop ! Un saut de coupe

 

DrMabuse4.jpg

Et hop ! Un flagrant délit de triche

 

 

Beaucoup de choses dans ce film inquiétant relèvent du fantastique, et cette scène ne fait pas exception. Le poker et le paranormal font cause commune, chose rare dans les films ou les livres (on le retrouve aussi dans le fascinant Poker d’Âmes de Tim Powers).

Pour les amoureux du grand écran, le docteur Mabuse est un personnage récurrent, comme Fantomas par exemple. Il a eu une belle carrière puisqu’il a servi de sujet à 10 films, dont un de Claude Chabrol (Dr. M, en 1990), après lequel, d'ailleurs, il s'est fait radier de l'ordre des médecins.

 

Avec Docteur Mabuse, le Joueur, c’est une des premières fois que le poker apparait dans un film européen de manière aussi évidente.

Publié dans Au cinéma

Commenter cet article