Non à la violence sur les tapis verts !

Publié le par FMontmirel

ViolenceCards.jpg

 

Un cas de "ruling" soumis au Hendon a retenu mon attention, vous allez comprendre pourquoi !

 

Hero joue dans un tournoi à 70 entrants, et il reste 3 joueurs, dont lui-même. Hero, après paiement du BB, est à la ramasse : il n'a plus qu'un seul jeton. Le bouton relance à 3BB, le SB sur-relance à 7BB, Hero passe avec opportunisme, le bouton envoie le tapis et le SB paie. Les mains :

 

SB = AA

Bouton = KK

 

Et le SB couvre légèrement le bouton, ce qui met en joie Hero, qui se dit qu'il va probablement finir deuxième du tournoi (il y a $1.500 à la gagne).

 

Le flop : K A 7

 

La turn : K

 

Le bouton fait carré de Rois. Le SB s'énerve, le traite de cuttard, l'autre lui dit de se calmer, puis le SB sort de ses gonds et saute à la gorge de l'adversaire, le secoue comme un prunier en hurlant. Les vigiles accourent immédiatement, et sur ordre du floor, le jettent dehors sans ménagement. Bien sûr, il est éliminé du tournoi.

 

Mais le plus drôle reste à venir. En bon professionnel, le croupier donne la river, qui est… un As ! Qui aurait donné le carré gagnant au SB.

 

Le tournoi s'est poursuivi entre Hero et le bouton, et c'est le bouton qui l'a gagné.

 

Le cas a été soumis aux floors internationaux, qui se sont mis d'accord sur le fait que le gagnant étant déjà éliminé, il ne pouvait plus prétendre à gagner le coup ni le tournoi.

 

Et Marcel Luske, président de la FIDPA (The International Poker Rules), a ajouté qu'en toute logique, comme dans les Jeux Olympiques, tous les joueurs payés devaient monter d'un cran et recevoir un complément de gain… le plus difficile restant de retrouver la bulle, qui s'était sans doute évanouie dans la nature depuis des heures.

 

Reconnaissons un avantage de plus au jeu en ligne : vous ne risquez pas de vous faire massacrer par un déséquilibré si vous faites carré de Rois à la turn. En jeu live, c'est une autre histoire. Je doute que certaines capuches n'aient pas une protection renforcée en carbone pour protéger la caboche du porteur… Personne n'est parfait.

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

FMontmirel 13/06/2013 10:07

C'est peut-être une anecdote bidonnée en effet... Mais en 30 ans de poker j'en ai vu de belles... Un type, par exemple, a déchiré les cartes, en plein Poker'EM en Autriche, à ma table ! Dans les
cercles parisiens, j'ai souvent vu des types irascibles se lever et hurler à cause d'un bad beat... et même d'autres insulter le perdant parce qu'il avait mal joué ! Tout n'est pas faux dans Poker
Trash...