"Poker Duel" : multipliez vos premières places !

Publié le par jokerdeluxe


Poker Duel


par "votre serviteur"

80 chapitres - 560 pages

dont 90 pages de tournois vécus



Grand amateur de tête-à-tête (j'ai disputé mon premier match en... 1982), j'ai longtemps déploré le manque d'articles pertinents et de livres sur le sujet... Sujet pourtant essentiel : car la phase qui précède la victoire dans un tournoi est TOUJOURS un duel. Et quand on sait que la plupart du temps, le 1er gagne le double du 2e, cela vaut largement la peine d'étudier la question de très près !

Alors j'ai procédé comme d'habitude : j'ai décidé d'écrire mon propre livre. Je l'ai commencé juste après Poker Code, fin 2007. J'ai même dû reporter deux fois sa sortie, optimiste que j'étais...

Alors ça y est, Poker Duel sort enfin de chez l'imprimeur, et c'est un bon gros bébé de 560 pages. En le commençant, je me disais qu'il ferait 300 pages vite fait, mais comme d'habitude, à force de creuser, on trouve de plus en plus de pépites...

Au départ, je voulais développer les stratégies propres au tête-à-tête à partir des différences structurelles qu'il présente par rapport au jeu en table pleine. Mais tout en écrivant, je me suis aperçu que cela posait un problème de cohérence. J'ai donc opté pour 3 chapitres liminaires consacrés aux 13 avantages et 14 inconvénients du heads-up par rapport à la table pleine, et aux probabilités du tête-à-tête, le tout délimitant le territoire du tête-à-tête. On y trouve notamment les effets inattendus du heads-up et du temps de jeu (plus court) sur le R.O.I., et les principales gammes de mains à jouer selon le profil adverse.

Ensuite viennent les chapitres stratégiques proprement dits. D'abord la vision du match dans son ensemble avec ses points d'inflexion. Puis, je détaille les situations préflop qui sont au nombre de 6, et que j'ai appelées les 6 scénarios préflop :

- P : bouton passe
- S-K : bouton suit et surblind check
- S-R : bouton suit et surblind relance
- R-P : bouton relance et surblind passe
- R-S : bouton relance et surblind suit
- R-R : bouton relance et surblind sur-relance

... chose que l'on ne peut pas faire pour la table pleine à cause de l'infinité des cas possibles. A partir de ces 6 scénarios de base, s'ouvre une deuxième série de stratégies préflop.

Après, j'en viens aux 5 stratégie générales pour gagner en heads-up : Définir le plan, Décrypter l’adversaire, S'ajuster à l’adversaire, Affamer l’adversaire et Différer ses défenses.

Ensuite viennent les 9 principales séquences au flop : bet-fold, check-raise, etc. Là encore, développement des stratégies au cas par cas.

Après quoi on creuse encore pour examiner les 8 séquences d'action sur au moins 2 tours. Par exemple, mou préflop, attaque au flop, mou à la turn. J'en ai dénombré 9 différentes, typiques du tête-à-tête. Comme vous le voyez, j'ai insisté sur la lecture de l'adversaire, qui est une des clés de la victoire de votre match.

J'en termine avec une partie décrivant coup par coup le duel final du WSOP 2008 main event, gagné par Peter Eastgate contre Ivan Demidov, avec analyse de chaque main importante. Idem pour le WSOP 2008 heads-up gagné par Kenny Tran contre Alec Torelli. Idem enfin avec le fameux match de demi-finale du National Heads-Up Championship 2009 opposant notre Elky et Vanessa Rousso. Pour finir avec une vision d'ensemble, du début à la fin, du World Heads-up Poker Championship de 2007, commenté par Benjo et Rolf Slotboom. C'est là qu'arrive l'interview tactique de Nicolas Dervaux, un des meilleurs duellistes français (3e au WHUPC 2008).

La dernière partie rassemble les structures, les variantes, la gestion financière... et un document précieux : le bilan détaillé d'une année complète d'un duelliste en ligne célèbre, Camile, qui a amassé plus de $20.000 en 2008.

J'ai voulu ce livre informatif et tactique, avec un recours systématique à l'exemple, dont la plupart tirés des compétitions internationales. Il vient combler un manque évident pour cette variante de plus en plus populaire. J'ai fixé moi-même le prix à 30 euros, très faible pour un livre technique de 560 pages, mais j'ai voulu qu'il soit lu par le plus grand nombre.

------------------------------------------------------------------
Collection Poker Expert - n°15
Titre : Poker Duel
Auteur : François Montmirel
ISBN : 978-2-917425-14-5
Format : 17 x 24 cm
560 pages – 80 chapitres
Prix public : 28,50 euros
------------------------------------------------------------------

Commandez-le tout de suite sur PokerGagnant.com avec 5% de réduction et port gratuit

------------------------------------------------------------------

Seulement sur PokerGagnant.com : en cadeau un tapis de souris spécial,
pour avoir toujours sur la main les repères vous indiquant si vous devez envoyer le tapis ou non en fin de match (SAGE)



------------------------------------------------------------------

Table des matières


Première Partie
Avantages du tête-à-tête et conséquences stratégiques

1. Finie la chasse aux adversaires
2. Un seul mort et la guerre est gagnée
3. Le R.O.I. se calcule plus facilement
4. La commission online est moins forte
5. La variance est plus faible
6. Le risque est plus concentré
7. Il n’y a généralement pas d’ante
8. La position est binaire
9. Les cartes sont peu sorties
   Un exercice à faire chez vous
10. Les jetons jouent les vases communicants
   La victoire aime l’effort
11. La collusion disparaît
12. Le jeu est plus rapide
13. Le metagame est indispensable et plus décisif


Deuxième Partie
Inconvénients du tête-à-tête et conséquences stratégiques

14. Le match se termine au premier bad-beat
15. On ne peut pas s’absenter
16. Arriver en retard n’est plus une stratégie
17. La fin du dead-money
   Application chiffrée impliquant le rake
18. La fin du side-pot
19. La fin du jeu collaboratif
20. Le poids des blinds est plus fort
21. Les cotes explicites ont presque disparu
22. Les cotes implicites sont plus rares
23. Le tapis ne peut que doubler
24. L’effet “vases communicants” n’est pas dilué
25. Perdre un match efface un gain
26. On tilte plus vite
27. Les actions sont moins lisibles
   Avantages et inconvénients : un dernier mot


Troisième Partie
Probabilités du tête-à-tête et conséquences stratégiques

28. Les mains de départ
   Expérience avec une carte
   Avec deux cartes
   Rappels basiques
29. Les mains de départ selon le style adverse
30. Trio infernal et quinzaine infernale
   Les “51%“
31. Impact de la connexion valeur et/ou couleur
32. Quelques cas d’espèces
   Amélioration au flop
   Le tirage qui se dédouble à la turn
   Paire flopée + tirage backdoor
   Paire splittée au flop
33. Duels

Quatrième Partie
Structurez votre match

34. Les trois points d’inflexion de votre match
35. La Séquence 1
   Cadre général
   Testez l’adversaire
   Donnez de fausses informations à l’adversaire
   Un premier niveau in extenso
   Un autre premier niveau in extenso
36. La Séquence 2
   Accentuez les tendances
   Affamez l’adversaire
   Surveillez le rapport de jetons
   Quand vous avez le plus petit tapis
37. La Séquence 3
   Trop d’agressivité adverse
   Rester patient
   L’empreinte mentale
38. La Séquence 4 : SAGE
   1. Calculez le ratio BB
   2. Calculez l’Indice de Force de votre main
   3. Le barème vous dit de que vous devez faire
   Quelques précisions
39. Votre fiche d’anticipation


Cinquième Partie
5 stratégies générales pour gagner

40. Définissez votre plan
   Définir le plan
   Vos forces et vos faiblesses
   Les opportunités
   Les menaces
41. Décryptez l’adversaire
42. Ajustez-vous à l’adversaire
43. Affamez l’adversaire
   Le pot-control
44. Différez vos défenses
 

Sixième Partie
Les 6 scénarios de base préflop

45. Genèse des 6 scénarios
46. Scénario P : bouton passe
   Le mode “raise or fold”
47. Scénario S-K : bouton suit et surblindeur checke
   Avec quelles mains le bouton doit suivre le surblind
   Suivre avec une grosse main contre un surblindeur-relanceur
   Exemple historique : Moss contre Pearson, 1973
   Autre exemple historique : Fricke contre Hansen, 2007
48. Scénario S-R : bouton suit et surblindeur relance
   Relancer contre un surblindeur-relanceur
   Problème : le bouton a toujours la bonne cote pour suivre
   Cas spéciaux
   Exemple vécu : Cohen contre Perrault, 2008
49. Scénario R-P : bouton relance et surblindeur passe
   Qui relancer préflop ?
50. Scénario R-S : bouton relance et surblindeur suit
   Exemple historique : Tran contre Torelli, 2008
51. Scénario R-R : bouton relance et surblindeur sur-relance
   Exemple historique : McEvoy contre Peate, 1983
   Derniers mots sur les 6 scénarios préflop


Septième Partie
9 séquences d’action après le flop

52. La question de la position
53. Le check-fold (surblindeur)
54. Le check-call (surblindeur)
   Exemple historique : Williams contre Negreanu, 2004
55. Le check-raise (surblindeur)
   Exemple historique : Saul contre Matusow, 2007
56. Le bet-fold
57. Le bet-call
   Exemple historique : Corkins contre Hansen, 2004
58. Le bet-reraise
   Exemple historique : D’Agostino contre Ivey, 2004
59. Le raise-fold (bouton)
60. Le raise-call (bouton)
   Exemple historique : Fahl contre Sunar, 2006
61. Le raise-reraise
   Exemple historique : Jackson contre Ivey, 2005


Huitième Partie
8 séquences d’action sur plusieurs tours

62. L’attaque préflop puis au flop (toute position)
   Explications pour le bouton
   Explications pour le surblindeur
63. La contre-attaque préflop puis au flop
64. Le stop & go (surblindeur)
65. Le check-call ou call simple répété (toute position)
66. Agressif alternatif (commençant par agressif)
  Exemple au bouton
   Exemple au surblind
67. Passif alternatif (commençant par passif)
   Exemple au surblind
68. Mou au flop, agressif à la turn (bouton)
   Variante avec un petit tapis
   Variante “La turn qui déclenche”
69. L’attaque soudaine en fin de coup
   Exemple avec deux joueurs agressifs
   Hommage à Doyle Brunson
70. Quelques mots sur les betting-patterns


Neuvième Partie
Analyses de matches réels

71. Tête-à-tête final d’un tournoi multi-tables
   WSOP main event 2008, Demidov / Eastgate
   Analyse
   Le coup qui fait perdre Demidov
72. Match en deux manches gagnantes au plus haut niveau
   WSOP heads-up 2008, Tran / Torelli
   Analyse
   Le coup qui fait perdre Torelli
73. Torelli-Tran : 2e manche
   Analyse
   Le coup qui fait perdre Torelli
74. ElkY dans ses oeuvres
   Demi-finale NHUPC 2009 ElkY / Rousso
   Analyse
75. Couverture du Championnat du monde WHUPC 2007
   Calendrier
   Mardi 22 mai 2007
   Mercredi 23 mai 2007
   Jeudi 24 mai 2007
   Vendredi 25 mai 2007
   Samedi 26 mai 2007 et dimanche 27 mai 2007
   Lundi 28 mai 2007 : le dernier quart-de-finale, les demi-finales
   Mardi 29 mai 2007 : le match final
76. Nicolas Dervaux au Championnat du monde 2008
   Interview de Nicolas Dervaux


Dixième Partie
Autres sujets

77. Structures de matches
   Championnat du monde Heads-up WSOP
   Championnat du monde Heads-up WHUPC
   Matches en live avec augmentation lente
   Matches Sit&Go heads-up sur internet
78. Pratiques diverses
   Les tournois à plusieurs tours
   Les Sit&Go heads-up sur internet à 4 ou 8 joueurs
   Le jeu en cash-game
   Le jeu sur internet
  Le tête-à-tête Hold’em en limites fixes (“limit”)
   Le tête-à-tête en Omaha pot-limit
   Le match double-heads-up, ou bitabling live
79. Gestion financière du duelliste
  Montez votre bankroll
80. Un duelliste en action : Camile
  Bilan comptable
  Bilan personnel
Ressources

Publié dans Livres

Commenter cet article

alex 29/12/2009 18:28


à la page 204 il y a une petite faute...
je chipotte :)

excellent livre