"Poker Omaha" : Sam Farha entre dans la collection Poker Expert

Publié le par FMontmirel

21-PokerOmaha-C1-copie-1.jpg

 

Poker Omaha
traduction de Farha on Omaha

 

par
Sam Farha
traduction par Francois Montmirel

288 pages


 

(Pour info, je rappelle que l'Omaha se joue avec 4 cartes en main, dont 2 entrent obligatoirement dans la main finale. A part cet élément, tout le reste est identique au Hold'em.)

 

Si un champion se devait d'entrer dans cette collection auprès les Brunson, Harrington, Negreanu, Sklansky et autre Caro, c'était bien Sam Farha.

 

Ce joueur gouailleur au look de play-boy sur le retour en prise directe avec les années 70 est aussi une star de la télé. Pas au rayon télé-réalité, mais plutôt à celui du gros jeu qui tache, et bien sûr en cash-games (High Stakes par exemple). Sammy se fait en effet toujours tirer l'oreille lorsqu'il s'agit de jouer un tournoi.


Ce joueur qui ne pratique presqu'exclusivement que l'Omaha s'est rendu ultra-célèbre dans le monde entier en mai 2003 quand il a raté d'un cheveu la victoire au main event WSOP au profit d'un Chris Moneymaker en verve.


Les années qui ont suivi ont vu stagner Chris mais ont couronné Sam : déjà vainqueur d'un bracelet en 1996 en Omaha pot-limit (P.L.O.), il a remis ça en 2006 en Omaha high-low, puis une fois de plus en 2010, on s'en souvient, dans le grandiose Omaha high-low à $10.000.


Ce joueur d'une cinquantaine d'années originaire du Liban et américanisé en 1977 prétend que personne n'accepte de l'affronter en Omaha en cash-games en high limits. En lisant cela, je me suis dit : "Il ne manque pas d'air, le Sam !" Et pourtant, c'est vrai. Lyle Berman, un autre pro de la spécialité (il a écrit le chapitre du P.L.O. dans Poker Super System) admet qu'il n'accepte de rencontrer Sam que si le bouton est "figé", c'est-à-dire s'il a en permanence la position ! Comme bien d'autres joueurs, d'ailleurs.


Ca ne vous rappelle rien ? Un joueur, il y a bien longtemps, était craint autant que cela, du moins au gin-rummy : le légendaire Stu Ungar. Alors oui, on peut affirmer que

 

Sam Farha

est le Stu Ungar de l'Omaha

 

Et si Stu Ungar avait eu le temps d'écrire un livre sur le Hold'em no-limit, j'imagine que vous vous seriez précipité dessus (et moi donc). Ce livre n'existe pas, tant pis pour nous. Mais vous pouvez vous rabattre sur celui qu'a écrit le Stu Ungar de l'Omaha, et que je vous présente aujourd'hui.

 

Publié au départ sous une forme hyper-austère, sans intertitres ni le moindre schéma explicatif, Farha On Omaha avait tout pour rebuter le lecteur. Et de fait, ce livre n'a pas eu une très bonne critique outre-Atlantique. Car pour bien critiquer un livre, il faut d'abiord bien le lire – et on comprend que ceux qui critiquent les livres au poker n'ont pas que cela à faire, de lire des livres austères.

 

Or il me fallait un livre sur l'Omaha dans ma collection. Malgré ces critiques, je me suis plongé dans le manuel de Sam. Et j'y ai trouvé des pépites grosses comme ça.

 

Je n'exagère pas. Bien avant l'internet, j'ai initié mes collègues de parties privées à l'Omaha tellement j'étais accro à cette variante. En dealer's choice, je raflais un coup d'Omaha sur deux. Puis au temps des tournois, j'ai gagné en 2003 un tournoi au ClubPoker, puis je suis arrivé 2e des EFOP en 2008 et 7e des EFOP cette année. Je pense savoir à peu près ce qu'Omaha veut dire. Eh bien j'ai dévoré ce livre de bout en bout parce qu'il me parlait vraiment d'Omaha. Pas de concepts fumants ni de théories oiseuses, non. Du concret, rien que du concret. Ligne après ligne, Sam nous entraîne dans des coups qui se succèdent, dont il varie les circonstances (hauteur de tapis, position, profil adverse) et nous donne deux types de décisions :

 

- celles qui correspondent au "bien jouer" conservateur, gagnant mais peu gagnant

 

- celles qui correspondent à la "façon de Sam", aux décisions plus marquées, à la plus grande variance, mais plus rentables

 

Voilà sans doute pourquoi le livre n'a pas magnifiquement plu aux US. Etant mal présenté, il a été jugé brouillon, or c'est totalement faux quand on prend la peine de rentrer dedans et de le décortiquer comme il le mérite.

 

Pour "l'aligner" sur les normes de la collection Poker Expert, après l'avoir traduit, j'ai agi sur deux points indispensables :

 

- j'ai ajouté des intertitres à chaque fois que Sam avait marqué une rupture dans le discours

 

- j'ai mis des schémas pour chaque exemple utilisé – et il en a mis énormément, dont la moitié sont issus de sa propre expérience.

 

Résultat : le livre est nettement plus lisible, plus compréhensible. De plus, Sam évoque certaines probabilités dans le livre mais elles sont sporadiques. J'ai donc ajouté à la fin une annexe qui rappelle les principales probabilités de l'Omaha. Et aussi un glossaire. Moyennant quoi, j'estime que Poker Omaha est le meilleur livre sur l'Omaha que l'on puisse trouver actuellement sur le marché.

 

La partie sur le PLO prend la moitié du livre. Le reste est consacré aux iimites fixes et au high-low. Or, les concepts pour ces deux parties viennent nourrir la technique du PLO. Il est très intéressant de lire ces chapitres, ils sont très formateurs, d'autant que le high-low devrait sûrement être autorisé un de ces jours dans les casinos francais.

 

Si je devais essayer de convaincre un joueur de hold'em d'essayer au moins le PLO, je lui dirais que c'est un jeu qui comporte beaucoup plus de pistes de gain, tellement que seuls les joueurs qui les connaissent bien, et qui connaissent bien les potentialités des mains, sont capables d'éviter les pièges. Je leur dirais aussi que c'est un jeu qui attire les flambeurs, et qui dit flmabeurs dit dead money à la clé. Je leur dirais enfin que les bad beats sont moins nombreux en Omaha parce qu'on "sent" mieux le jeu adverse. Sous-jouer est presque toujours une erreur en PLO, il faut attaquer, c'est donc un jeu idéal pour les joueurs agressifs qui aiment l'action.

 

Quelques citations tirées du livre de Sam :

 

"Même une main aussi puissante qu'un brelan flopé devrait être considérée comme un tirage jusqu'à ce qu'il s'améliore en full".

 

"Une des pires erreurs que vous pouvez faire à l'Omaha consiste à checker quand vous auriez dû miser, et à offrir une carte gratuite."

 

"La plus grosse erreur qu'un joueur peut commettre au flop est de continuer à attaquer malgré un flop défavorable."

 

"Pour réussir à l'Omaha pot-limit, vous devez montrer à vos adversaires que vous êtes prêt à envoyer tout votre tapis à chaque fois que vous entrez dans un coup."

 

"Si le flop vous a assez amélioré pour que vous payiez une grosse mise, alors misez vous-même."

 

"Si votre tirage à couleur flopé a 9 outs au flop, il n'en a en fait que 8 au flop et 7 à la turn, car si les outs manquants doublent au tableau, ils donnent un full à l'adversaire qui a flopé brelan."

 

Alors, convaincu que l'Omaha sera votre future passion ?

 

-----------------------------------------------------------------------------

Collection Poker Expert

Titre : Poker Omaha
Auteur : Sam Farha, avec Storms Reback

Traducteur : Francois Montmirel

ISBN : 978-2-917425-24-4
Format : 17 x 24 cm
288 pages
Prix public : 23,75 euros sur PokerGagnant.com
-----------------------------------------------------------------------------

 Commandez-le tout de suite sur PokerGagnant.com avec 5% de réduction... sans payer de frais d'envoi !


-----------------------------------------------------------------------------

 

TABLE DES MATIERES

 

Avant-propos de Lyle Berman

Première Partie : L’Omaha high en limites fixes
Stratégie de base
Jeu avant le flop
Jeu au flop
Jeu après le flop

Deuxième Partie : L’Omaha high-low en limites fixes
Stratégie de base
Jeu avant le flop
Jeu au flop
Jeu après le flop
Stratégie de tournoi

Troisième Partie : L’Omaha high en pot-limit (P.L.O.)
Stratégie de base
Jeu avant le flop
Jeu au flop
Jeu après le flop
Stratégie de tournoi
Le duel et l’art du deal

Annexe 1 : Glossaire
Annexe 2 : Probabilités de base de l’Omaha

Publié dans Livres

Commenter cet article

whistman89 09/04/2011 18:33


Waw je le veux !! A quand un petit tournoi pour gagner cette merveille ?? En omaha bien sûr ;-)