Poker Tao : la sagesse du joueur de poker (2/5)

Publié le par FMontmirel

Larry W. Phillips a écrit deux romans et deux biographies, tous très remarqués aux Etats-Unis, et c’est aussi un joueur de poker acharné. C’est une chance qu’un personnage aussi érudit ait écrit Poker Tao, le traité de sagesse pokérienne qui paraitra le 13 avril prochain en français.

Vous y trouverez 287 règles de sagesse pour améliorer votre jeu, pour prendre le recul nécessaire afin de rectifier votre manière d’appréhender le poker. Aucune tactique, rien que des stratégies mentales, des manières de voir le poker sous un autre angle et de comprendre pourquoi vous réagissez comme ceci alors que vous devriez réagir comme cela.

Ce n’est pas une exagération de dire que je suis tombé amoureux de ce livre. Il est devenu mon livre de chevet, et j’aime de temps en temps m’y replonger pour m’imprégner de sa prose à la fois forte et réconfortante.

Avant publication, je vous propose de découvrir 5 des 287 règles énoncées par notre sage Larry. Certaines sont en terrain connu, alors que d’autres sont nettement plus déstabilisantes.

Poker Tao sortira le 13 avril prochain. Voici la 2e règle que je vous propose de découvrir.

PokerTao-Titre2.jpg

Le “Réinvestissement” est juste une autre méthode pour perdre. L’idée sous-jacente est que, quelle soit la somme gagnée par un joueur, il la réinvestit dans le jeu. On lui a donné cette appellation à consonance économique parce que c’est ce que pense faire le joueur. Il y a un type de joueurs qui perdent perpétuellement et continuellement de cette manière.

Le “Réinvestissement” ne se limite pas au poker. On peut le faire aux machines à sous, au blackjack, à la roulette, aux paris sportifs, en bourse ou sous toute forme de jeu. Son secret est simple. Vous détournez toujours vos gains à chaque fois que vous êtes gagnant, et vous les réinvestissez.

Poussé suffisamment loin, cela devient jouer jusqu’à ce que vous perdiez.

“À un moment donné, j’ai dû avoir entre les mains – réunis là, en l’espace de cinq minutes, à peu près 4.000 gulden. C’était, bien entendu, le bon moment pour moi de partir (du casino), mais une étrange sensation s’est manifestée en moi, comme un défi lancé au Destin – comme un souhait de lui donner une gifle et de lui tirer la langue.”
– Dostoïevski, "Le Joueur"

Pour celui qui “réinvestit” de manière convaincue, il n’y a rien de tel que d’être en train de gagner. Il est toujours “en train de doubler”, “de laisser porter”, en essayant d’atteindre un résultat encore meilleur. Tout gain constitue un billet de loterie pour un prix plus gros – une occasion de voir ce qu’il y a derrière la Porte Numéro Trois.

Puis, soit il gagne une grosse somme, soit il perd – et retourne à la case départ. Du fait de la nature du doublement au jeu, c’est généralement le deuxième cas qui se produit. Les gains qu’il remporte sont généralement de petites îles de profit entourées d’un océan de pertes empilées par les tentatives irrépressibles de gagner toujours plus.

17-PokerTao-C1

Pour plus d'infos sur Poker Tao

Publié dans Livres

Commenter cet article