Résultats du sondage "6 mois d'Arjel" (1/2)

Publié le par FMontmirel

 23 personnes ont répondu à ce sondage que j'avais lancé ICI. Je sais, c’est peu, mais on n’est pas dans un sondage politique où l’on interroge 1.000 personnes dans la rue par souci de représentativité de la population française. C’est pourquoi je trouve que les résultats sont néanmoins significatifs. Ils apportent d’ailleurs quelques surprises, dont certaines contradictions.

 

Je tiens à remercier les personnes qui ont pris la peine de répondre, d'autant que toutes l'ont fait très sérieusement, il n'y a eu aucun farfelu. Comme promis, je tirerai au sort 5 d'entre elles pour leur envoyer le tout nouveau livre de Dan Harrington, Poker Cash 3 Online.

 

Important : Si vous souhaitez citer tout ou partie des résultats de ce sondage dans un article, un périodique, un blog, etc., je vous demande de citer la source, à savoir mon blog, www.Over-Pair.com.

 

 

Question 1 : 1 Combien aviez-vous de comptes poker avant cette loi ?
 

Minimum : 1
Maximum : 50
Moyenne : 6,91
 

Commentaire : Rien d’étonnant , si ce n’est que le chiffre de 50, qui n’est cité qu’un fois, paraît excessif et est probablement isolé dans la population réelle des joueurs.

 


Question 2 : Combien avez-vous de comptes poker depuis que cette loi a été appliquée ?


Minimum : 1
Maximum : 18
Moyenne : 4,57


Commentaire : Là aussi, rien que de très normal de voir qu’après la loi, comme l’offre des rooms s’est considérablement réduite, le nombre de comptes par utilisateur s’est aussi réduit.

Important : d’après ces deux premières questions, on pourrait penser que TOUS les sondés ont réduit leur nombre de compte. C’est faux. 39% d’entre eux ont plus de comptes qu’avant. Nous verrons que c’est parce qu’ils ont davantage confiance dans les rooms présentes, et aussi du fait des promotions plus attractives.

 

 

Question 3 : Quels sont, selon vous, les effets positifs apportés par cette loi ? (maximum 5)
 

- Plus grande sécurité, clarté, confiance : 35%
- Démocratisation du poker en France : 26%
- Niveau de jeu plus faible : 22%
- Moins de problème de cash out : 13%
- Parler francais : 13%
- Fields de taille plus humaine : 9%
- Nouvelles rooms, nouveaux choix : 9%
- Fini le blanchiment : 9%
- Plus grande mise en évidence des dangers de l’addiction : 9%
- Surprimes payées par les rooms dans les tournois : 9%
- Poker plus visible dans les médias : 9%
- Amélioration des applis - 1
- Plus de frais de depôt/retrait - 1
- Horaires des tournois adaptés - 1
- Jeu plus rentable - 1

Commentaire : La loi n’est pas inutile, puisqu’en premier des avantages appréciés par les sondés arrive son cahier des charges imposé aux rooms (35%). Ce qui prouve que les joueurs de poker mettent en tête de leurs préoccupations le fait de jouer en confiance sur le net, auprès de fournisseurs identifiés, service qu’ils jugent correctement rendu par la loi.


Ils sont aussi sensibles à la démocratisation du poker, pour 26% d’entre eux. Curieusement, ce point n’est en aucun cas voulu par la loi. Or, il est à mettre en parallèle avec le succès inattendu du poker depuis l’instauration de cette loi, puisque le poker draine a lui seul environ 50% du chiffre d’affaires du jeu en ligne.
 

La faiblesse du niveau de jeu est, dans l’ordre décroissant, le 3e avantage que voient les sondés. On n’oublie pas que le poker est un jeu de confrontation, et plus votre adversaire est faible, plus votre taux de réussite est élevé… si tant est que vous sachiez adapter vos tactiques, bien sûr. Un sondé explique même que beaucoup de joueurs se risquent immédiatement sur des grosses tables au lieu de suivre le parcours progressif conseillé, ce qui génère du « dead money » fort apprécié sur lesdites tables.
 

Les questions de régulation des comptes sont aussi jugées positives par 13% des sondés. C’est logique, ici nous parlons d’argent.
 

Une part similaire des sondés estime très positif de parler francais aux tables et d’imposer le français comme langue officielle des rooms.
 

La question de la diminution des fields n’est pas toujours mal ressentie, puisque 9% des sondés estiment que c’est un avantage, et que les tournois sont plus « à taille humaine ». Il est vrai que les gros tournois en .com se terminaient à des heures indues pour les français, du fait du très grand nombre de participants.
 

Cette diminution des fields est aussi appréciée du fait des gains garantis offerts dans les tournois, qui assurent dans certains cas quelques confortables surprimes, comme le pensent 9% des sondés.
 

Certains joueurs ont une vision plus globale, aussi sont-ils 9% à estimer que la loi est utile en matière de blanchiment. On les comprend. Pratiquer un jeu décrié pour ces raisons qui relèvent de la délinquance n’est valorisant pour personne.
 

On aurait pu penser que les joueurs de poker étaient sensibles à la question de l’addiction. Nos sondés, eux, ne sont que 9% à l’être. Cela est plutôt rassurant d’un côté, car cela signifie que, pour eux, le poker est un divertissement. Cela affaiblit un des arguments forts de la loi, qui cherche principalement à lutter contre l’addiction.
 

D’ailleurs, que le poker soit plus visible dans les médias est jugé positif par 9% des sondés. Or, curieusement, c’est sans doute cette plus grande visibilité qui crée de l’addiction supplémentaire. Mais cet avis n’engage que moi, bien sûr.
 

Du côté des avis plus isolés, on trouve l’amélioration des plateformes clients des rooms, lesquelles ont manifestement cherché à développer cet aspect pour mieux assurer leur place dans la concurrence. La question des frais de dépôt et retrait, en baisse, est aussi signalée au crédit de la loi, qui oblige les rooms, là aussi, à être performantes. Ici, les sondés rendent hommage au côté « régulation du marché » de la loi, qui oblige les rooms à observer un cahier des charges strict identique pour tout le monde.
 

Un de nos sondés signale la question des horaires de tournois, qui est un plus en effet, puisque toute la clientèle se levant et se couchant à peu près aux mêmes heures, on n’a plus ces décalages parfois infernaux, de gros tournois qui démarrent à 23h pour se terminer à midi le lendemain…
 

Enfin, un sondé signale que le jeu est maintenant plus rentable. Sans commentaire, quoiqu’il fasse sans doute allusion à la plus grande faiblesse de la moyenne des adversaires.   

 

Pour en terminer avec cette question n°3, et en guise de résumé, je dirai que si la loi est fortement décriée (cf. entre autres, collectif "Arjel m'a tuer"), force est de reconnaître qu’elle a certains effets positifs reconnus par les joueurs eux-mêmes, comme nous le montrent les sondés.

 

Suite des résultats de ce sondage.

Publié dans Evolution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guillaume 21/02/2011 13:20


Merci pour votre site François, et pour votre petit sondage dont les retours sont interessant meme s'il est dommage que nous n'avons pas été plus nombreux à y répondre !
Enfin du coup avec un peu de chance peut etre que je pourrai remporter un livre ! lol
Encore bonne continuation pour ce blog sur notre passion commune !