Tapie fils de plus en plus intéressé par la reprise de FullTilt

Publié le par FMontmirel

LaurentTapis.jpg

 

Laurent Tapie, 36 ans, est un industriel versé dans les jeux en ligne depuis sa collaboration étroite avec Partouche Interactive et depuis qu'il a créé ISPT, International Stadiums Poker Tour, dont la vocation est d'organiser des tournois mixtes online/live dans les stades.

 

C'est donc lui le repreneur potentiel de FullTilt. Il a quasiment trouvé le partenaire anglais qui serait prêt à l'épauler dans ce rachat. Mais il reste encore quelques étapes à franchir avant d'en arriver là. Par exemple, prudent, l'homme ne commente pas le chiffre de 300 millions de dollars que vaudrait FullTilt aujourd'hui. Ce site, qui n'a pas encore déposé le bilan mais qui a perdu sa licence (ce qui est tout comme), est en phase de pourparlers avec des repreneurs potentiels. Mais il semble qu'ils ne se bousculent pas au portillon et que le fils de Bernard Tapie soit seul sur les rangs... en tout cas officiellement.

 

L'autre interlocuteur du Francais est le Département de Justice américain, qui va décider du sort du site. Il n'a évidemment pas intérêt à faire perdre tout espoir aux clients de ne plus jamais revoir leur argent, donc on peut attendre de sa part un minimum de compréhension. Le site compte pas moins de 14 millions de clients de par le monde, dont 4 millions actifs, et quand on connaît la puissance du logiciel ainsi que son dynamisme dans l'innovation, on se dit que cela vaut de s'y attarder quand on est repreneur potentiel.

 

Les choses paraissent claires dans la tête de Laurent Tapie. Primo, il veut prendre une participation majoritaire dans Fulltilt. Secundo, il souhaite conserver la marque et, bien sûr, récupérer tous les actifs. Tertio, il souhaite opérer sous licence internationale, anglaise par exemple, et considère comme "bidon" la licence en .fr qui, selon ses dires, est tellement contraignante qu'une fois acquise, elle ne permet plus de faire de profit. (Entre parenthèses, les choses vont probablement s'améliorer après la clause de revoyure qui sera définie d'ici à la fin de l'année, voir mon article ICI, ce qui laisse espoir qu'un jour il revoie son opinion léonine.)

 

Le fils Tapie signale qu'il fera, s'il le faut, appel aux capitaux du GBT (Groupe Bernard Tapie) pour boucler la recapitalisation nécessaire d'un FullTilt rénové. Il ne cache pas son souhait de voir ISPT établir une synergie intelligente avec FullTilt si l'opération se fait, notamment en envoyant des joueurs sélectionnés online dans les stades où auront lieu les tournois ISPT. Pour info, la prochaine opération d'ISPT aura lieu en septembre 2012 au stade mythique de Wembley, excusez du peu : d'abord les joueurs s'élimineront en jouant en ligne dans les gradins sur un logiciel dédié, ensuite les 10% restants "se finiront" en live sur la pelouse… Fort et original !

 

Actuellement, si tout un chacun reconnaît le professionnalisme de PokerStars, ce qu'il manque à ce site, c'est un véritable concurrent, et FullTilt pourrait constituer un sérieux challenger qui redynamiserait le marché. Voilà pourquoi, entre autres, la reprise de FullTilt est souhaitable. Les échéances peuvent maintenant aller très vite. La justice américaine a déjà beaucoup avancé dans le dossier, mais si elle se limite à poursuivre les dirigeants sans s'attaquer à la société elle-même, le repreneur francais aura les coudées franches pour espérer réactiver ce monstre du poker en ligne.

 

Pour en savoir plus

Publié dans Evolution

Commenter cet article

essay for sale 12/10/2011 19:26


The other is the French partner of U.S. Department of Justice, which will decide the fate of the site. He obviously has no interest in losing all hope customers never see their money