World Series Of Poker Europe : la France triomphe

Publié le par FMontmirel

Les WSOPE qui viennent de se terminer à Enghien-les-Bains, donc pour la première fois près de Paris (au lieu de Cannes les deux années précédentes) ont révélé une fois de plus la capacité du Groupe Barrière d’assurer sans bavures un grand rendez-vous international. Deux mois après avoir jeté l’éponge du poker en ligne, ce qui s’appelle aussi faire des choix industriels. On rappellera juste que la technologie mise au point par Barrière va trouver un prolongement avec ses opérations américaines. C’est un exemple supplémentaire du dynamisme français dans les nouvelles technologies à l’étranger, à l’image de Criteo qui vient de faire une entrée fracassante au Nasdaq.

 

La France, ce pays qui revient de si loin en matière de poker, est devenue au fil des années la deuxième pile du pont poker européen après l’indéboulonnable Royaume-Uni. Même si l’écrasante majorité de ses grands pros a dû s’expatrier pour échapper à une fiscalité ubuesque.

 

Et pourtant, des bruits ont été entendus pour envisager de déménager les WSOPE en Espagne… pas très loin de la frontière française d’ailleurs, puisqu’il s’agirait de Barcelone. Barcelone qui, cette année, a explosé le record de fréquentation avec un EPT à 5.300€ avec 1.234 inscriptions, soit un prize-pool dépassant les 6 millions d’euros. Barcelone s’avère être, avec Berlin et Prague, la seule EPT resort à voir sa fréquentation augmenter. On connaît la raison principale : l’Espagne s’est réveillée après les autres au poker, et si elle est en phase montante actuellement, c’est parce que son marché pokeristique est moins mûr que les marchés français, britannique ou italien.

 

Ce serait bien sûr un coup dur pour Barrière si Barcelone était choisie. Mais restons optimistes sur ce dossier, Barcelone n’est pas Paris, capitale centrale, et l’attraction parisienne reste ultra-dynamique, avec les facilités aéroportuaires sans commune mesure avec la perle catalane.

 

Il n’empêche que ces premières WSOPE parisiennes ont été un succès, réunissant près de 2.800 inscrits pour 28 tournois disputés sur deux semaines, dont 8 bracelets à gagner.

 

Si je me prenais pour un président de fédé à l’approche d’un championnat du monde, je devrais fixer un objectif en terme de médailles. Ici, avec 8 bracelets à gagner, et sachant qu’on est en France, j’aurais dit : "Allez, deux bracelets". Pas si mal quand on sait par avance que les Français représentent moins de la moitié du field et que les étrangers qui se déplacent à Paris le font parce que ce ne sont que des pros. Ce qui est loin d’être le cas des locaux. N'oublions pas qu'il y a le WPT de l'ACF en enfilade, et ceux qui viennent le font pour deux festivals au lieu d'un.

 

Eh bien maintenant je dis, dans mon costume croisé de président de fédé fantoche : « Objectif atteint ! » Les deux heureux étant :

 

• Pour le bracelet n°3, le 5.000+300 THNL Mixed max, Darko Stojanovic.

Prouesse quand on sait qu’il était le seul hexagonal dans les 10 survivants et que parmi ses adversaires figuraient des petit morveux comme Noah Schwartz ou Shannon Shorr… une paille. C’est un tournoi très dur qui commence en table pleine, se poursuit en shorhanded et se termine en hands-up. Curieusement, il semble que les Français y soient à l’aise, puisqu’on s’en souvient (je l’avais signalé à l’époque) que c’est aussi un Français qui avait remporté le premier mixed max des WSOP, l’an dernier à Vegas… Aubin Cazals.

 

fdb9291295.jpg

Darko Stojanovic, joueur parisien habitué de l'ACF


• Pour le bracelet n°4, le 2.000+200 THNL, ce bon vieux Big Roger !

Là encore une prouesse, celle de clouer au poteau un champion des champions, Erik Seidel, le même qui s’était vu souffler le main event 1988 par Johnny Chan, séquence devenue célèbre depuis le film  Les Joueurs ! Roger Hairabedian montre une fois de plus sa suprématie actuelle sur le poker francais. Mais surtout, surtout, c’est le premier Français qui gagne 2 bracelets WSOP… dont aucun à Vegas !

 

Big-Roger.jpg

Roger "Bog Roger" Hairabedian, un bloc quasi inébranlable

 

Deux bracelets de plus pour la France donc, ce qui monte le curseur à 14. Les USA, le Canada et le Royaume-Uni sont intouchables, trop loin devant. Derrière nous se trouve l’Italie avec 11 bracelets, mais devant se trouve encore l’Allemagne avec 16 bracelets, à notre portée, je pense d’ici fin 2014. Question de fierté nationale !

 

Et pourtant. Ce n’est pas 2 bracelets que le pays de Molière aurait dû glaner à ces WSOPE… mais 6 ! En effet, 4 autres français terminent deuxièmes : Maryline Valente dans le féminin, Adriano Torregrossa dans le 1.000, Ludovic Lacay dans le 3.000 PLO mixed max et…  Fabrice Soulier dans le main event.

 

Pour  Ludovic "SirCuts" Lacay, on a tout lieu de le plaindre parce qu’il aura tout donné dans ce tournoi hyper-technique (là encore un mixed max), et franchement, il y croyait, et nous y croyions tous. D’autant que ç’aurait été le premier bracelet WSOP pour ce Français qui brille à l’international, vainqueur d’un EPT entre autres. Il fait partie de ceux qui devaient logiquement gagner un bracelet prochainement. Patience SirCuts, il y aura d'autres occasions.

 

Pour Fabrice Soulier, là encore une déception car on le voyait vraiment en finir avec ce jeune Espagnol du nom d’Adrian Mateos Diaz qui, à 19 ans, a réussi à tenir plusieurs heures sous une pression infernale. Le plus rageant, c’est que si Fabrice avait pris la première place, non seulement il aurait empoché un petit million en billets neufs, grâce auxquels il aurait pu agrandir sa piscine de Vegas, mais il aurait surtout gagné son deuxième bracelet, égalant le record de Big Roger ! Là aussi : see you next time, Fabrice.

 

On notera aussi la victoire de Daniel Negreanu dans le high-roller, dont je me suis fait déjà l’écho dans ce blog. Chaque année, un grand pro international s’illustre aux WSOPE. Il y a deux ans c’était Michael Mizrachi dans le 10.000, l’an dernier c’était Sa Majesté Phil Hellmuth et son 13e bracelet (record qui tient toujours), cette année c’est le prodige canadien.

 

Voilà, cet été indien sur Paris se poursuit encore quelques jours, les salles de poker résonnent dans le vide, les tables sont rangées dans leur hangar, les jetons sont empilés dans leurs armoires, les pros du poker sont partis mais espérons-le, ils reviendront l'an prochain. Dès que j’ai une info sur l’emplacement choisi pour les WSOPE 2014, je vous en dirai plus !

 

Voici les résultats détaillés pour les bracelets :

 

0 - Féminin 1.000+100 – 65 inscrites (11-12/10)

1st Jackqueline Glazier €21,850

2nd Maryline Valente €13,500

3rd Laurie Bismuth €8,950

4th Céline Bastian €6,330

5th Nathalie Odet €4,770

6th Sherrill Lindsey €3,800

7th Gaelle Baumann €3,200

 

1 - 1,000 + 100 THNL re-entry – 659 inscrits (12-15/10)

1st Henrik Johansson €129,700

2nd Adriano Torregrossa €80,250

3rd Yaniv Botbol €58,860

4th Daniel Weinman €43,772

5th Serge Ekert €32,992

6th Daniel Laidlaw €25,190

7th Jose Obadia €19,498

8th Jean-Philippe Tuffery €15,285

9th Andrey Konopelko €12,134

10th Marco Conti €9,755

11th James Guinther €9,755

12th Ovi Balaj €9,755

13th Romain Chauvassagne €7,940

14th Filipe Fernandes Pacheco Gonçalves €7,940

15th Saul Berdugo €7,940

16th Antoine Pignon €6,541

17th Kilian Kramer €6,541

18th Arnaud Peyroles €6,541         

 (19e au 72e non indiqués ici)

 

 2 - 5,000 + 300 THNL mixed max – 140 inscrits (14-17/10)

1st Darko Stojanovic €188,160

2nd Daniel O'Brien €116,280

3rd Jason Mann €62,770

4th Noah Schwartz €62,770

5th Shannon Shorr €30,695

6th Jeremy Joseph €30,695

7th Jake Schwartz €30,695

8th  Joe Kuether €30,695

9th Ville Mattila €14,905

10th Phil Ivey €14,905

11th James Dempsey €14,905

12th Mark Newhouse €14,905

13th Nikolaus Teichert €14,905

14th Wai Yong €14,905

15th Marc Trijaud €14,905

 

 

3 - 1,500 + 150 PLO – 184 inscrits (15-17/10)

1st Jeremy Ausmus €70,324

2nd Juha Helppi €43,441

3rd Jan Peter Jachtmann €31,367

4th Jason Mercier €23,036

5th Martin Kozlov €17,210

6th Michael Schwartz €13,077

7th Jonathan Little €10,102

8th Yohann Aube €7,933

9th Ryan Chapman €6,335

10th Claude Marbleu €5,131

11th Daniel Kelly €5,131

12th Philippe Jouveau €5,131

13th Tommy Vedes €4,225

14th Mohsin Charania €4,225

15th Casey Kastle €4,225

16th Benjamin Souriau €3,532

17th Fabrice Soulier €3,532

18th Sylvain Esposito €3,532

19th Gjergj Sinishtaj €2,997

20th Stanislav Parkhomenko €2,997

21st Max Pescatori €2,997

 

4 - 2,000 + 200 THNL – 337 inscrits (16-18/10)

1st Roger Hairabedian €148,820

2nd Erik Seidel €92,003

3rd Kevin Song €67,118

4th Matan Krakow €49,784

5th Erwann Pecheux €37,052

6th Michael Watson €28,683

7th Max Greenwood €22,258

8th Ariel Bahia €17,521

9th Arnaud Peyroles €13,989

10th Pierre Morin €11,317

11thFlavien Guenan €11,317

12th Jason Mann €11,317

13th Nazim Guillaud €9,285

14th Giovanni Rosadoni €9,285

15th Laurent Polito €9,285

16th Jonathan Duhamel €7,719

17th Sam Greenwood €7,719

18th Angel Guillen €7,719

 (19e au 36e non indiqués ici)

 

5 - 3,000 + 250 PLO mixed max – 127 inscrits (17-19/10)

1st Noah Schwartz €104,580

2nd Ludovic Lacay €64,600

3rd Vitaly Lunkin €34,500

4th Jyri Merivirta €34,500

5thJeremy Joseph €21,000

6th Aku Joentausta €21,00

7th Phil Laak €16,000

8th Stephen Chidwick €16,000

9th Matthew Ashton €10,500

10th Manuel Bevand €10,500

11th Padraig Parkinson €6,700

12th Mihails Morozovs €6,700

13th Jenvik Meinsohn €6,700

14th Daniel Shak €6,700

15th Slavik Ortynskiy €6,700

16th Konstantin Puchkov €3,350

16th Vladimir Zubov €3,350

 

6 - 10,000 + 450 THNL Main Event (18-25/10)       

1st Adrian Mateos Diaz €1,000,000

2nd Fabrice Soulier €610,000

3rd Dominik Nitsche €400,000

4th Jerome Huge €251,000

5th Ravi Raghavan €176,000

6th  Benjamin Spindler €126,000

7th Andrey Konopelko €101,000

8th Shannon Shorr €77,500

9th Daniel Steinberg €59,500

10th Romain Kazarian €59,500

11th Ivan Tikhov €44,750

12th Sergio Aido €44,750

13th Adrien Allain €34,750

14th Adam Jerney €34,750

15th Ognjen Sekularac €27,250

16th Jeremy Ausmus €27,250

17th Ariel Bahia €23,750

18th Flavien Guenan €23,750

(19e au 40e non indiqués ici)

 

7 - 25,000 + 600 THNL - 80 inscrits (21-23/10)

1st Daniel Negreanu €725,000

2nd Nicolau Villa-Lobos €450,000

3rd Philipp Gruissem €250,000

4th David Peters €150,500

5th Timothy Adams  €100,600

6th Scott Seiver €74,600

7th Jason Koon €63,500

8th Erik Seidel €55,400

9th Joni Jouhkimainen €50,400

Commenter cet article

F Montmirel 01/11/2013 13:07

En fait ce n'est paradoxal que de prime abord. Car en réalité, vu tout l'argent que le site leur a coûté (ca se compte en dizaines de millions d'euros cumulés), ils préfèrent jeter l'éponge pour le
.fr et se concentrer sur la valorisation de leur techno auprès des sites US, ce qui est plus pertinent.
Une fois de plus, un exemple d'emplois fermés en France du fait d'une fiscalité trop élevée (50% de plus que les sites italiens ou espagnols). Même si la fiscalité n'est pas seule en cause, elle en
a une grande part. Rendez-vous compte qu'il a fallu attendre 3 exercices (2010 à 2012) avant de voir seulement 2 sites de poker en .fr devenir rentables, alors qu'ils étaient rentables en .com
depuis des années auparavant !

Argane 31/10/2013 19:45

Chouette article encore une fois !!!
Barrière assure en live et ferme sa room sur le net c'est assez paradoxal...
@+