Monsieur Howe et le pêcheur de corail

Publié le par jokerdeluxe

J’ai revu le week-end dernier ce film incontournable de Josef von Sternberg (1941), "Shanghai Gesture" ("Shanghai ville de folies"), avec un Victor Mature mielleux à souhait et une Gene Tierney éblouissante (photo). Le casino où l’essentiel de l’action se déroule comporte des tables de « fan tan », de roulette et… de poker.
A cette table justement, un joueur se déleste d’une carte et déclare qu’il attend un Roi. Monsieur Howe, serviteur chinois empreint de sagesse, déclare alors : "Les noix viennent aux édentés"… comme si la carte attendue ne venait jamais… et comme si la carte dont on n’a plus besoin venait enfin… mais trop tard.
Dans ce chef-d’oeuvre du cinéma, il s’agit bien sûr de poker fermé. Mais le fond de la pensée de Monsieur Howe touche à une permanence de tous les pokers : la patience. La patience est une des vertus fondatrices du hold’em no limit. Dans Poker Cadillac, j’ai placé cette qualité en deuxième position, car je considère qu’elle est précédée par la courage. Elle n’en est pas moins cruciale.
Un joueur qui n’est pas assez patient va forcément péter les plombs à un moment donné en s’engageant dans un coup… non parce qu’il est favori, mais parce qu’il en a assez d’attendre !
Et c’est l’erreur fatale
Mieux que la patience, au hold’em no limit celle-ci s’accompagne de la résistance à la tentation. Car s’il ne s’agissait que d’attendre, ce serait faisable sans trop de difficulté. Or, il y a en plus le fait de regarder ses cartes. Pourquoi ? Parce que s’il s’agit de A-A, K-K ou A-K, on sait qu’on doit attaquer quelle que soit sa position. Et plus précisément avec A-A, on sait qu’on doit attaquer jusqu’à son dernier jeton.
Cela veut donc dire qu’en cas de contre-attaque menaçante (contre-attaque multiple ou venant d’un adversaire dangereux, plus riche, mieux placé), il va falloir jeter systématiquement des mains comme A-Q assortis, K-Q et K-J, qui sont vraiment tentantes. Et si on est vraiment hyper serré, on va jeter les paires inférieures à K-K, donc jeter Q-Q, J-J et les autres ! Avant le flop !
Cette attitude paraît outrancière. Elle s’impose pourtant dans certains cas, dans beaucoup de cas même : ceux où vous ne vous sentez plus favori, où le degré de dangerosité du coup vous paraît trop élevé.
Elle me rappelle la situation sociale des pêcheurs de coraux en Méditerranée. Certains professionnels corses plongent à plus de 100 mètres de fond pour ramener les précieuses branches de cet animal-minéral rouge vif qui tapisse certaines roches. A de telles profondeurs, il fait noir comme en pleine nuit, l’eau est froide et, surtout, la pression dépasse les 10 G.
Les plongeurs ont exactement 15 minutes d’autonomie au fond. Puis, ils remontent par paliers successifs, lentement, le long de leur filin. La remontée dure ainsi… 2h30 ! Et certains font ce fichu métier depuis 30 ans. Mais la récompense est au bout de l’effort : les coraux sont vendus au double du prix de l’or.
Le joueur de hold’em no limit doit imiter le pêcheur de corail.
OUI, il est pressé d’en finir. OUI, il a envie de faire respirer à ses poumons l’air pur du large que le mélange peu ragoûtant des bouteilles d’air comprimé. OUI, il veut revoir la lumière du soleil. Mais il tient le coup, il attend, il patiente, pour une raison unique : il pense à la finalité, à l’enjeu. Quand il aura enfin décompressé, quand enfin il surgira de la surface des vagues, il pourra tout à son gré admirer sa récolte du jour, en se disant : « C’est moi le plus heureux sur terre. »
Comme le plongeur têtu et patient, attendez votre heure, attendez les bonnes circonstances pour attaquer. Laissez les autres s’empaler contre les gros tapis. Ne foncez pas avec K-Q en début de parole. Ils sont assortis ? Et alors ? C’est une jolie main ? Et alors ? Vous vous faites bluffer par les chacals ? ET ALORS ????? Est-ce que vous aurez moins de Dames et de Rois après parce que vous venez d’en toucher à ce coup-là ? Non, évidemment ! La chance n’est pas un stock qui s’épuise ! Il y a toujours autant d’As, de Rois, de Dames et de Valets dans le paquet, pour tout le monde, donc aussi pour vous. Quant aux chacals, vous arriverez bien à les coincer à un moment où ils auront pris trop de risques.
Quand Jo Hachem s’est retrouvé plus petit tapis de sa table de finale aux WSOP 2005, il a redoublé de patience et a jeté ses mains systématiquement. Il a laissé le combat s’installer entre ses adversaires. Il a choisi quelques rares moments pour attaquer, prudemment, chirurgicalement.
Jo Hachem a gagné le Championnat du monde 2005.
Alors pensez-y la prochaine fois que vos cartes vous brûleront les doigts. Pensez au plongeur en scaphandre autonome qui, peut-être au même moment, est recroquevillé le long de son filin et qui attend que ça se passe, à 30 ou 50 mètres de fond. Il attend parce que, comme vous, il sait qu’il en sera grassement récompensé.

Publié dans Stratégie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

scouby71 01/01/2007 15:02

J'aime bien moi aussi expliquer les choses en imageant mon propos..
Malheureusement, les histoires ne finissent pas toujours bien ..
Ici, le pecheur n'a pas le choix effectivement...
L'impatience le conduierait à une mort certaine..
En revanche, sa patience le conduit FORCEMENT à la victoire : "les coraux sont vendus au prix de l'or ..."
A moins qu'il fasse une erreur de jugement, et qu'il remonte un corail en toc, alors il aura perdu quelques heures de son temps tout au plus, .., mais pas la vie ...!!!
Le matin suivant, il retournera à la peche au corail, ...
Pourquoi je raconte ça ..??...
Ahhh ouiii..!!
Parce qu'hier j'ai passé une apres midi de dingue en cash game..
Parce que j'ai été patient..
Parce que j'ai remonté 3 fois du corail sur une période de quelques heures..
Parce que je me suis pointé à la criée avec ma richesse durement récoltée..
Parce que j'ai réussi à la vendre à quelqu'un qui m'a payé...
Mais que cet acheteur était un voyou...
Il m'a assommé alors que je m'apprêtais à repartir avec mon dû, et m'a volé ma recette..
Adieu AA .. KK ...et surtout... flush max au flop vs..carré de 6 ..!!

.... je sais ..je sais...
Faut arrêter de raconter ses badbeats...

Bonne Année à tous ..!!!
Que les badbeats soient bannis du poker..!!
Que vos stacks se portent bien..!!
Et ...que j'arrive enfin à jouer A-K en 2007 ..!!
... L'espoir fait vivre ...

PS : Meilleurs voeux en particulier au patron de ces lieux, Mister Montmirel, que j'aime lire pour les informations et analyses toujours très utiles, son style que j'affectionne particulièrement, et pour son honnêteté vis à vis de ses lecteurs...

scouby71

Dust 08/11/2006 13:22

'J'aspire' à devenir le Jacques Mayol du THNL !
Merci pour ces analyses pertinentes si bien imagées.

Sammy22 05/11/2006 13:43

Bravo pour cet article,

Toujours l'analyse qui va bien et qui l'exemple permet d'illustrer concrètement les choses, j'adore çà !

Bon ben hier, j'ai pas vraiment fait un cash game mais de la plongée en eau trouble, ravi de l'apprendre ;)