Système S.A.G.E. (1/2) : gagnez plus de premières places

Publié le par jokerdeluxe

J’applique ce système depuis début 2006, quand j’ai lu l'article de Lee Jones dans Card Player à propos de S.A.G.E. Les auteurs de l’article estiment qu’il confère un avantage compris entre 5 et 40% sur l’adversaire (j’y reviens dans la 2e partie).

Dans
Poker Duel qui paraîtra la semaine prochaine, j’explique ce qu’est le système S.A.G.E., qui ne s’applique qu’en tête-à-tête. N’en ayant jamais parlé encore dans mon blog, il est temps de le faire, même si un certain nombre de joueurs le connaissent. Je m'adressse ici à ceux qui ne le connaissent pas, on l'aura compris. Dans la 2e partie, je parlerai des prolongements de ce système. (Note : je fais allusion à la « Séquence 4 », qui est, dans ma modélisation du tête-à-tête de Poker Duel, la dernier moment du match, où l’un des deux joueurs a un tapis inférieur à 10 BB.)

"Bien terminer un match de tête-à-tête est essentiel, car c’est à cette condition que vous pouvez le gagner. Tous les matches de tête-à-tête ne se terminent pas en Séquence 4 (le dernier coup peut avoir lieu dans n’importe laquelle des autres Séquences), mais selon les types de structure, environ la moitié sont dans ce cas.

Structurer votre match de tête-à-tête sous forme de quatre séquences n’a d’intérêt que si vous jouez au mieux chacune de ces séquences. Or, le jeu optimal dans la dernière est totalement différent de ce qu’il est dans les trois autres. Ici, nous allons voir une trouvaille connue sous le nom de SAGE. Ce système (Sit and Go Endgame System) a été développé par l’excellent joueur Lee Jones (auteur de Winning Low-Limit Hold’Em) et James Kittock, professeur de mathématiques à Santa Clara (Californie).

Ce système entre en scène dès l’instant qu’un joueur est tombé sous le niveau des 10 BB. Pourquoi ? Parce qu’en cas de pauvreté extrême d’un tapis, les degrés de liberté des deux joueurs sont inversés :

– Le petit tapis peut faire juste une ou deux relances avant d’être décavé, et a perdu de toute façon sa fold-equity.

– Le gros tapis a moins d’hésitation à voler le pot ou à mettre son adversaire à tapis, car ce qu’il risque représente une faible portion de son tapis.

Dans cette configuration, comme les stratégies se retrouvent de facto appauvries, c’est la hauteur des cartes reçues qui va décider si oui ou non, le joueur a une cote à envoyer le tapis ou à payer le tapis adverse. Vous n’êtes plus dans un cadre stratégique pur mais dans un cadre mathématique, où votre seule alternative est ce qu’on appelle “push or fold”, c’est-à-dire envoyer le tapis (push) ou passer (fold). C’est d’ailleurs pour cette raison que ce système s’applique si le plus petit tapis possède moins de 10 surblinds, que ce soit le vôtre ou celui de l’adversaire.

Dans cette Séquence, vous revenez à un rapport direct des mains de départ entre elles, exactement comme dans le cadre des probabilités de mains de départ vues dans la Troisième Partie. Les mains sont classées en fonction de leur performance face à une main prise au hasard, si on les marie à un tableau de cinq cartes sans la moindre enchère. C’est donc un outil que vous possédez déjà, si ce n’est qu’il vous manque le barème pour savoir avec quelles mains vous suivrez la relance à tapis, et avec quelles mains vous enverrez le tapis.

Or, non seulement les amis Jones et Kittock ont créé le barème, mais en plus ils ont créé une règle simple pour définir si la main que vous possédez entre ou non dans ce barème.

Pour vous initier à ce système magique, procédez en trois temps.


1er temps : Calculez le Ratio BB

Il s’agit de savoir combien le plus petit tapis comporte de surblinds. Donc ce Ratio BB vaut :

Ratio BB = (plus petit tapis) / surblind

Dans les cas rares où il existe un ante, ajoutez l’ante au surblind, ce qui fait baisser le ratio :

Ratio BB = (plus petit tapis) / (surblind+ante)

Par exemple, au niveau 100-200, si les tapis sont 1.300/1.700, le Ratio BB vaut 6,5 (car 1.300 / 200 = 6,5).


2e temps : Calculez l’Indice de Force de votre main

Pour calculer l’IF (Indice de Force) de votre main, procédez en deux temps :

1. Doublez la valeur de la plus grosse carte et ajoutez la valeur de l’autre.

2. S’il s’agit d’une paire, ajoutez 22. Si la main est assortie, ajoutez 2.

Ici, la valeur des cartes est leur valeur faciale, sauf :
Valet = 11
Dame = 12
Roi = 13
As = 15

Exemples de calculs d’IF :

A-A :
– doublez la plus grosse valeur : 15 * 2 = 30
– ajoutez la valeur de l’autre carte : 30 + 15 = 45
– ajoutez 22 car c’est une paire : 45 + 22 = 67

Donc IF = 67, qui est d’ailleurs l’IF le plus élevé possible.

A-9s:
– doublez la plus grosse valeur : 15 * 2 = 30
– ajoutez la valeur de l’autre carte : 30 + 9 = 39
– ajoutez 2 car c’est une main assortie : 39 + 2 = 41

Donc IF = 41

4-4 :
– doublez la plus grosse valeur : 4 * 2 = 8
– ajoutez la valeur de l’autre carte : 8 + 4 = 12
– ajoutez 22 car c’est une paire : 12 + 22 = 34

Donc IF = 34

10-9s :
– doublez la plus grosse valeur : 10 * 2 = 20
– ajoutez la valeur de l’autre carte : 20 + 9 = 29
– ajoutez 2 car c’est une main assortie : 29 + 2 = 31

Donc IF = 31


3e temps : Le barème vous dit ce que vous devez faire

Maintenant que vous connaissez l’IF de votre main, allez-vous suivre le tapis adverse ou envoyer le tapis ? C’est ce que vous apprend ce barème :



Dans ce tableau, on a :

- en colonne de gauche le Ratio BB, c'est-à-dire la profondeur du plus petit tapis.

- en colonne du milieu, la valeur minimale de votre IF pour envoyer le premier.

- en colonne de droite, la valeur minimale de votre IF pour payer le tapis adverse.

La position n’a pas d’importance. On note qu’il faut une main un peu plus forte pour défendre (suivre le tapis adverse) que pour attaquer (envoyer le tapis en premier). C'est l'exacte application du génial "Gap Concept" de Sklansky, expliqué dans tous les sens dans son excellent Poker de Tournoi PLUS.


Exemples

Reprenons les mains données en exemples précédemment.

- A-A : IF = 67, donc quelle que soit votre position et votre tapis, vous devez l'envoyer. En effet, la plus forte valeur du tableau est 32, donc avec un IF qui vaut au moins 32, vous devez envoyer le tapis sans vous préoccuper d'autre chose.

- A-9s : IF = 41. Même observation.

- 4-4 : IF = 34. Même observation. D'autre part, on s'aperçoit que les IF de 3-3 et 2-2 sont inéfrieurs à 32. Ce qui nous amène à dire qu'avec au moins 4-4, vous devez envoyer le tapis sans vous préoccuper d'autre chose.

- 10-9s : IF = 31. 2 cas :
-- Si vous êtes premier à parler, votre IF est supérieur au Ratio BB maximum (28) donc vous devez toujours envoyer le tapis.
-- Si vous devez réagir à l'envoi du tapis adverse, il n'y a que si le Ratio BB vaut 9 que vous devrez jeter ; si le Ratio BB est de 8 ou moins, vous devrez payer le tapis adverse."

Voilà pour cette première partie. Je ne préfère pas en écrire plus car ce sera l’objet de la 2e partie. Je vous laisse apprécier l’approche, la critiquer au besoin. Notez enfin que le système SAGE est également abordé par Jean-Paul "Jupiter" Renoux dans son Poker Sit&Go.

Publié dans Stratégie

Commenter cet article

pybcyber59 06/01/2013 16:36

Hello ... testé la méthode en sng HU hyperturbo, ca déchire ;o).... pour le calcul du rapport BB blind/Tapis il faut retirer la blind posée du tapis restant ou non ???

reynard 17/01/2012 13:56

Merci : enfin une écriture claire pour parler de technique ou de stratégie, et plus particulièrement du poker que je découvre là, un peu plus. Cela met à la portée des béotiens tels que moi-même,
quelques éléments qui donnent vraiment envie de persévérer. Je suis tombé par hasard sur la partie de parlant de SAGE, j'en viens ici, et là, je place vite ce blog dans mes favoris...
Félicitations pour votre écriture et encore merci pour votre soucis pédagogique.

Ed 15/10/2010 15:46


l'article original (en anglais) doit être celui-ci je suppose:
http://www.cardplayer.com/cardplayer-magazines/65582-19-2/articles/15250-are-you-sage-getting-an-edge-in-heads-up-no-limit-hold-39-em


aigle6202 06/11/2009 18:05


Merci pour ces conseils en tête à tête.
Je raisonne plus à l'instinct mais je vais d'appliquer cette méthode, car je ne dispose d'aucunes statistiques sur mes heads up, et c'est encore un des domaines ou je dois progresser.


Eiffel 15/10/2009 19:57


mathématiquement imparable. Néanmoins, je trouve très difficile avec 9BB de payer le all-in de l'adversaire avec K6o ...


jokerdeluxe 16/10/2009 10:03


C'est une objection légitime, et ce sera 1 des éléments du 2e volet.