De nouveaux clubs de poker à Paris dès janvier 2018

Publié le par Francois M.

Enfin une bonne nouvelle du côté de l’offre de jeux. Pour une fois, les choses n’ont pas traîné en matière législative, puisque dans le dernier Journal Officiel de la mandature Hollande (du 10/05/2017) est paru le décret d’application de la loi qui crée le nouveau statut des clubs de jeux. Il est signé Bernard Cazeneuve, Premier ministre, et Matthias Fekl, ministre de l'intérieur.

Tant mieux, parce que je craignais que ce fameux décret fût repoussé aux calendes grecques, le nouveau gouvernement ayant tellement à faire de plus important, surtout quand on voit l'épaisseur de son programme de réformes. Eh bien finalement, on touche la quinte royale par le ventre à la river, et on applaudit bien fort ! Champagne pour tout le monde et caviar pour les autres !

On rappelle l’enjeu de ce décret qui débloque enfin la création des nouveaux clubs de jeux :

Au fil de ces dernières années, les cercles de jeux français ont dû fermer les uns après les autres pour des raisons policières ou administratives. Trop de cercles auraient pu être sponsorisés par Miele ou Brandt, célèbres fabricants de machine à laver… à laver le linge sale en famille et l’argent sale aussi.

Dans le même temps, faute de terrain de jeu, les fondus du poker se sont tournés vers des parties illégales où sévit la faune habituelle que l’on retrouve dans les endroits où circule l’argent liquide en quantité. La collusion est le pire ennemi du joueur de poker honnête.

Le Concord Card Casino, l'exemple-type du club de jeux. Il existe à Vienne depuis 1993.

Le Concord Card Casino, l'exemple-type du club de jeux. Il existe à Vienne depuis 1993.

Le décret

• Il dispose que s’ouvre une période-test de trois ans limitée à Paris intra-muros à partir du 01/01/2018, pour l’ouverture de clubs de jeux nouvelle formule. Connaissant certains opérateurs désireux d’avoir un pied (et le bon) en plein milieu de la capitale, je peux vous dire que l’ordre de bataille est déjà donné du côté de certains groupes de casinos français et étrangers, mais aussi d’opérateurs en ligne… Rien d'étonnant à cela, vu le prestige de Paris et l'offre de jeu inexistante actuellement sur ce territoire.

• Le seul cercle actuel digne de ce nom, celui de Clichy-Montmartre, a déjà fait savoir qu’il se conformerait dès que possible à la nouvelle loi. Tant mieux, parce que le décret ne lui donne qu’un an pour s’aligner. Au-delà du 31/12/2018, les cercles ancienne mode seront illégaux.

• La perspective de voir les faux nez des anciennes équipes des cercles est mince : « Le ministre de l'intérieur, par décision motivée, refuse de délivrer l'autorisation demandée lorsque le comportement de l'investisseur ou l'origine des fonds qu'il est envisagé d'investir offrent des raisons sérieuses de penser que ce refus est nécessaire à la prévention des activités frauduleuses ou criminelles, du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme. »

• Contrairement à ce qui était dans l’air, le décret ne fixe pas de nombre maximum de clubs, en tout cas dans cette phase de test de trois ans. Là aussi je dis tant mieux, puisqu’on sait que les quotas finissent toujours par donner lieu à des passe-droit. Pour information, il existe une quinzaine de salles de poker à Londres, en incluant les casinos (dont la grandissime The Poker Room à 35 tables, au premier étage du Victoria Casino), mais sans compter les pubs qui peuvent pratiquer de petites parties par dérogation.

Jeux autorisés « de contrepartie » (où le joueur affronte le club)
a) Le stud poker ;
b) Le punto banco ;
c) Le hold'em poker de casino ;
d) L'ultimate poker ;
e) Le poker trois cartes ;
f) Le poker 21 ;
g) Le billard multicolore.
On reconnaît ici divers jeux parfaitement connus et exploités un peu partout dans le monde et en France. Le multicolore est spécial à la France, typique des cercles d’antan. De la roulette, il n’y en a point, et c’est tant mieux, pas plus que de blackjack – lequel a été remplacé depuis bien longtemps par l’inextinguible Poker 21 – ni de machines à sous – pouah !

Une table de multicolore.

Une table de multicolore.

Jeux autorisés « de cercle » (où les joueurs s’affrontent entre eux)
a) Le baccara chemin de fer ;
b) Le baccara à deux tableaux à banque limitée ;
c) Le baccara à deux tableaux à banque ouverte ;
d) Les formes de poker déjà autorisées par arrêté (Hold'em et Omaha)
e) Le mah-jong.
J’ai hâte de voir des parties de mah-jong… Quant au baccara, on le retrouve ici, et j’ai souvent assisté à des sessions endiablées de "banque" (baccara à deux tableaux), à très gros enjeux, à l’Aviation Club de France, et il y a même plus longtemps, à Enghien… lieu où j’ai aussi vu des parties de chemin de fer, ou baccara à un seul tableau, ce jeu où les joueurs les plus audacieux annoncent "banco !" à tout va… Peut-être va-t-on voir revivre de ses cendres ce jeu cher aux aristocrates, si bien dépeint par Sacha Guitry…

Le mah-jong

Le mah-jong

Table de chemin de fer, du temps de l'âge d'or.

Table de chemin de fer, du temps de l'âge d'or.

Activité de paris

Le décret ajoute : « Un club de jeux peut exploiter un ou plusieurs postes d'enregistrement de paris sportifs ou hippiques ou de loteries, dans les conditions prévues par les réglementations applicables à ces jeux. »

Je dis tant mieux, car la véritable ambiance qui règne dans un club de jeux vient notamment des paris sportifs, comme le savent tous ceux qui ont visité les casinos de Vegas, où une salle souvent immense y est dédiée. C’est aussi, les soirs de grands matches, ce qui fait le climat électrique et passionnel.

S’agissant des loteries, je suis un peu surpris qu’un coup de canif au monopole de la Française des Jeux soit donné… à moins, peut-être, que cette vénérable maison soit sur les rangs pour ouvrir son club… probable…

Voilà les amis, vous savez l’essentiel sur ces futurs clubs de jeu parisiens qui, espérons-le, seront dès 2021 étendus aux autres régions de France. Je ne souhaite pas que tout le monde joue aux jeux d’argent ; mais que ceux-ci soient à nouveau encadrés et pratiqués dans des endroits sûrs, et organisent à nouveau de grands festivals de tournois comme on en a connus, où les plus grands joueurs internationaux se donnaient rendez-vous. Que Paris redevienne une des grandes capitales européennes du poker.

La version officielle du décret in extenso

London Poker Guide, le site qui recense les clubs de poker de Londres… une préfiguration du Paris de demain ?

Commenter cet article