Gagnez au heads-up poker en multitablant, avec Camile

Publié le par jokerdeluxe

Le lancement de Poker Duel soulève de nombreuses passions et je me doutais que beaucoup de joueurs se sentiraient concernés. D'autant qu'en réalité, TOUS les joueurs sont concernés par ce livre puisque, même dans un tournoi MTT (multitable), on ne peut gagner qu'en étant passé par la case heads-up (2 joueurs) ! Et comme le 1er gagne (généralement) le double du 2e, autant faire en sorte de passer le plus grand nombre de fois possible ce stade, ce qui augmente sensiblement sa rentabilité !

Certains m'ont demandé d'en dire plus sur le multitabling en heads-up. Je ne pratique pas cette discipline, aussi ai-je plutôt demandé à un vrai passionné en ligne de répondre aux questions : Camile. Ce joueur sympathique et talentueux est un spécialiste du HU multitabling au point de faire parfois 54 matches en une journée ! Il s'est aimablement prêté au jeu des questions-réponses, et voici l'interview :

Francois : Camile, tu as maintenant une longue pratique du HU. Depuis quand et pourquoi as-tu décidé d'essayer le multitabling en HU ?

Camile : Je multitable les HU depuis très longtemps. Mais je l’ai toujours fait par période. Depuis quelques semaines, je m’astreins à uniquement multitabler les HU. Car il n’y pas de secret au poker. Ce qui fait gagner c’est le volume. L’argent ce gagne $ après $, il faut donc jouer beaucoup de HU pour engranger beaucoup de gains. D’ailleurs, la plus part des pros de HU SNG multitablent. Le champion toute catégorie en la matière est Dibasio qui joue les HU par 4 ou 5 pour des buy-ins entre 200 et 500$ avec un ROI hallucinant de 8% compte tenu des conditions. Ce ROI, la plus part des pros l’ont difficilement en jouant 1 ou 2 tables à 100 ou 200$.
 
T'arrive-t-il encore de jouer en HU à une seule table à la fois ?

Non, plus maintenant, sauf quand j’attends sur une autre table ou que je commence ou termine une session.
 
Pratiques-tu des formes de HU (turbo...) et des prix différents quand tu joues sur plusieurs tables que quand tu joues sur une seule table ?
 
Je joue les HU 115$ turbo et parfois 230$ par deux. Dans le même temps, je suis inscrit en 210$ normal. En normal on gagne facilement 3 à 4 points de ROI, c’est donc intéressant de jouer dans cette variante même si c’est 2 fois plus long. Mais le problème c’est qu’en normal il y a un gros respect entre les réguliers de la limite. Il n’est donc pas rare d’attendre 1h avant qu’un joueur vienne vous jouer. Bien sûr, une fois que la partie commence, c’est la course pour une nouvelle inscription et si ce n’est pas vous le premier, vous êtes bon pour attendre votre tour pendant 30 minutes ou 1 heure.

Quelle est, selon toi, ta perte de ROI quand tu passes du jeu à une seule table au jeu à 2 tables ou plus ?

 
Me concernant je n’en ai aucune idée. D’ailleurs, je pense que c’est très difficile de le dire. Certains joueurs jouent sur une table avec énormément de succès et deviennent perdants lorsqu’il multitablent. D’autre sont gagnants modérés sur une table avec un style très mécanique, mais arrivent à garder le même winrate sur 5 ou 6 tables, et dégagent donc des profits intéressant si on y ajoute le rake back. Malheureusement, je ne pense pas qu’il y ait de règle, surtout quand on voit dibasio qui défie toutes les lois en la matière.

Quels conseils donnerais-tu au joueur de HU avec un ROI correct (10% minimum) qui souhaite essayer le jeu sur plusieurs tables ?

C’est difficile pour moi de donner des conseils, car je ne m’en sens pas le statut. Mais comme j’ai un avis sur tout, je vais me permettre de dire qu’il faut savoir ce que l’on souhaite au poker.

Si on joue pour le plaisir ou pour progresser, alors je ne vois pas l’intérêt de multitabler.

Si on joue pour l’argent, alors oui, il faut s’y mettre. Mais là encore, je pense qu’il faut faire preuve de discernement. Car si l’argent est notre motivation, mais qu’on joue les HU 5$ pour dégager des gains de l’ordre de 3$ de l’heure (donc 2€), alors on n'est pas honnête avec soi-même, sauf si on vit dans les favelas de Rio de Janeiros.

Si on veut jouer au poker pour l’argent, je pense qu’il faut jouer le plus cher possible avec le plus gros volume de jeu possible. Pour cela, il faut donc chercher la limite à laquelle on dégage les plus gros profits, en d’autres termes il faut chercher sa limite de compétence au niveau du buy-in*. Puis une fois qu’on est bien installé à cette limite, il faut commencer à chercher à faire du volume et donc à multitabler en ouvrant le maximum de tables possible pour à nouveau trouver sa limite de compétences. Si les gains correspondent à ce que l’on souhaite alors c’est le bonheur. Sinon il n'y a plus qu’à arrêter cette forme de poker et demander à son patron si on peut faire des heures sup. (!)

Merci 1.000 fois Camile, et bons heads-up !


*
(FM : pour ceux qui ont lu mon livre, c'est ce que j'appelle dans Poker Duel le "niveau optimal").

Retrouvez Camile sur son blog

Publié dans Interview flash

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article