Le passage de l'équateur

Publié le par jokerdeluxe

Ce matin, en direct sur Europe 1, Loïck Peyron, actuellement en tête du Vendée Globe, a déclaré :


« Sans prendre des risques, il est impossible de gagner ce genre de course ».


Il venait juste de passer l'équateur. Il a décrit le mouvement du compas électronique : la latitude est presque à zéro au nord, et d'un coup un « S » remplace la lettre N. C'est évidemment imperceptible et on ne se rend pas compte du passage si on n'a pas le compas devant soi.


Vous qui avez maintenant l'habitude de me lire, vous savez que j'apprécie les « parallèles » avec le poker, et là on en tient un beau. En tournoi, on passe des caps, ce qu'Harrington appelle très justement des « points d'inflexion ». Mais sans repère, on ne s'en rend pas compte et cela ne peut que nuire au jeu. C'est par exemple le passage brutal d'un « M » (nombre de tours de blinds payés par le tapis) de 22 à 16, à cause d'un coup perdu ou d'une augmentation de blinds, qui doit nous conduire à tenir un jeu plus agressif.


Comme l'ont dit les concurrents de Loïck : « S'il est devant nous, c'est parce qu'il est plus extrême que nous dans à peu près tous les domaines. »


Vidéo Vendée Globe


Article Tabarly



Publié dans Stratégie

Commenter cet article