La montée en force du poker gratuit

Publié le par FMontmirel

On y arrive enfin : en ligne, de plus en plus de sites proposent maintenant du poker gratuit… avec dotations en espèces sonnantes et trébuchantes.

BankOfPokerLogo.pngBank of Poker
pousse le concept à son apogée avec le financement des gains par des publicités qui apparaissent tout au long des tournois. Ce site a levé des fonds importants  auprès de gros pontes du web, dont l'inénarrable Xavier Niel (Free), par ailleurs joueur de poker lui-même que j'ai croisé plusieurs fois dans des tournois PLO, ou encore le chevelu Jacques-Antoine Granjon (fondateur de VentePrivée.com). Bank of Poker ne propose que des tournois et affiche des ambitions mondiales. Et il n'a pas besoin de licence Arjel, étant totalement gratuit !

LiveAceLogo.pngMais d'autres formules existent, comme LiveAce, qui développe du "faux gratuit" à mes yeux : contrairement à Bank of poker, ce site américain propose une formule de base certes gratuite, mais un abonnement mensuel de $19,99 permet de bénéficier de certains "privilèges", comme les hand hystories, l'absence de publicités, davantage de jetons, des avatars personnalisés… S'y ajoute un système de mise aux enchères sur les jetons gagnés (ce site ne propose que du cash-game).

FreerollSeries.pngAutre formule : PokerStars et ses Freeroll Series, qui se dérouleront du 25 août au 1er septembre. 8 tournois gratuits pour une dotation globale de 100.000 €. Je sais, cela paraît incroyable, mais comme tout site intelligent, PokerStars cherche des recrutements de nouveaux clients et cette somme n'est autre qu'une dépense de marketing, comme le sont les bonus d'ailleurs. Et là aussi, c'est du faux gratuit, puisque chaque tournoi correspond à une action particulière, comme "liker" le site sur FaceBook, faire un dépôt en argent ou jouer d'abord sur une table payante. Reste que les garanties sont alléchantes, allant de 5K à 50K euros par tournoi (les 50K euros pour les dernier tournoi, qui se déroulera sur 2 jours le 1er septembre, avec une jolie structure).

Cette montée en force du poker gratuit n'est qu'une tendance naturelle du marché. Les compétitions sportives sont, pour la plupart, soumises à zéro frais d'inscription, les prix étant financés par les sponsors et la billetterie. Les compétitions de poker, elles, ne sont financées que par les inscriptions, ce qui explique qu'elles soient souvent très élevées, le sponsoring et la billetterie étant quasiment inexistants.

 

Il est logique que, avec le mûrissement du marché, des formules à très bas prix ou gratuites voient le jour grâce à des monétisations provenant d'autres sources que les inscriptions ou les enjeux des participants. Nous ne pouvons que nous réjouir de voir ainsi notre jeu préféré s'ouvrir au plus grand nombre, même si le jeu gratuit, comme je l'ai souvent écrit et enseigné, augmente les effets de la variance et nécessite un revirement radical des stratégies.

Publié dans Poker en ligne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article