5 questions à... Bill Chen

Publié le par jokerdeluxe

Bill Chen à droite, le 31 mars 2007 à Monte Carlo, pendant le dernier European Poker Tour de la saison.
 
Bill Chen fait partie de ces extra-terrestres qui atterrissent de temps en temps sur la planète poker. L’été dernier, il a raflé 2 bracelets aux WSOP, Hold’em : le $3.000 limit et le $2.500 no limit. Respect ! Ces choses-là se voient de plus en plus rarement, vu le nombre d’inscrits démentiel.
 
Bill rit tout le temps quand on l’interviewe. Avec sa sacoche crado en bandoulière, sa chemise qui sort de son pantalon et ses lunettes sans âge, il a exactement le profil de l’ex-étudiant en math qui passe ses nuits à résoudre des équations. Ce qu’il est, d’ailleurs.
.
Mais Bill est aussi un fan de poker qui a damé le pion à des vrais pros aux derniers Championnats du monde WSOP. Une bête, quoi. Qui vient de sortir un bouquin sans équivalent réservé aux fondus de l’intégrale de Riemann et aux frapadingues des séries convergentes : The Mathematics of Poker (Bill Chen & Jerrod Ankenman, ConJelCo LLC).
.
1. Quand avez-vous commencé le poker ?
En famille, comme la plupart des gens. Je me suis ensuite amélioré comme étudiant et j’ai étudié les maths, comme vous vous en doutez. J’ai été diplômé en 1999.
 
2. Comment avez-vous fait pour sortir en 6 mois un livre aussi touffu (380 pages), et en plus, écrit tout petit ?
Parce que j’y travaillais en fait depuis plus de 3 ans. Jerrod Ankenman m’a aidé à le finaliser.
 
3. Ne pensez-vous pas que votre livre va dégoûter les joueurs ?
Non ! Il y a des livres dévolus à la psychologie du poker, d’autres à la finance du poker… Le mien est consacré aux maths du poker… toutes les maths du poker. Chris Ferguson a beaucoup étudié lui aussi les maths du poker et il n’a pas trop aimé que je sorte ce bouquin. C’est pourquoi il l’a préfacé !
 
4. Les maths suffisent-elles pour gagner ?
Non, heureusement ! Elles sont surtout utiles en limites fixes et pour gérer un capital. J’ajouterai que quelqu’un qui ne connaît que les maths de base du poker peut gagner aussi s’il est un excellent psychologue.
 
5. Vous avez gagné 2 titres WSOP en 2006, c’est extraordinaire. Pensez-vous que vous allez renouveler l’exploit cette année ?
J’y avais déjà participé en 1999 et 2000. Mais je ne suis pas joueur pro donc je n’avais pas les moyens de jouer tous les ans. Quant à savoir si je vais gagner à nouveau, comme vous le savez, tant qu’une probabilité n’est pas nulle, l’événement est possible !

Publié dans Interview flash

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FMontmirel 10/08/2007 11:45

C'est déjà à l'étude, car effectivement ca vaut le coup

Jacky Bauer 09/08/2007 21:57

Est-ce qu'on peut espérer lire du Bill Chen dans la langue de Molière ?
Si Math of Poker n'est peut être pas un best-seller assuré vue sa complexité (et encore c'est pas sûr) pourquoi pas un Master Class Niveau Expert ?