Poulidor du poker ?

Publié le par FMontmirel

Hellmuth2011-1.jpg

 

Phil Hellmuth est un de mes joueurs préférés. Je sais, ce n’est pas très bien vu de dire cela du « Poker Brat » qui explose si souvent à la table, mais enfin il reste un joueur d’une force exceptionnelle, année après année, jamais dépassé par les hordes de nouveaux joueurs aux dents acérées. Cet aspect et sa mythomanie de plus en plus marquée le font devenir une véritable légende vivante.


Aux WSOP de cette année, il n’a fait qu’aggraver son cas. Lui qui est déjà titulaire du record de bracelets (11), il a eu cette saison trois occasions en or de passer à 12, voire 13, et même 14 bracelets, alors que ses principaux challengers (Chan, Brunson) ont toujours autant de mal à figurer dans une seule table finale.


Jugez plutôt : cette année, Phil a terminé deuxième dans les tournois WSOP Deuce to Seven à $10.000, puis le Seven high-low à $10.000, et enfin le 8 game Poker Players Championship à $50.000, le plus prestigieux de tous. Ce faisant, c’est un peu comme si son subconscient se refusait à transgresser une règle sacro-sainte : jusqu’ici, il a gagné tous ses bracelets en Texas hold’em. Ici, il a été 3 fois en heads-up dans d’autres variantes, et à chaque fois le cheval a refusé l’obstacle. La troisième fois pourtant, il était à 5 contre 1 en jetons. Eh bien non, ce n’est pas passé… Serait-il devenu le Poulidor du poker ?


Il a une consolation : ces performances d’exception le placent en tête du classement du joueur de l’année (POY). Il a une consolation, mais il n’a pas d’excuse. Quand on rame des jours entiers jusqu’à se hisser jusqu’au heads-up final, 3 fois dans la même saison, et qu’on a son expérience des plus grands rendez-vous, on se doit au moins de concrétiser une victoire. Bien sûr, aucun heads-up n’est gagné d’avance, mais on parle ici de Phil Hellmuth, un des meilleurs finisseurs du circuit, un type qui fait peur à beaucoup de pros tellement il est capable de faire de vous un torchon avec sa lecture et ses attaques verbales et tactiques mélangées. Alors voir passer 3 bracelets sous son nez, voilà qui a dû lui mettre un sacré coup au moral. Officiellement, dans ses interviews, il ne semble pas déstabilisé. Mais alors, pourquoi cet acte manqué aujourd’hui ?


L’acte manqué "do not disturb"


Aujourd’hui donc, Phil devait jouer le jour 2A du main event WSOP. Eh bien, au lieu de venir au Rio, sa place est restée vide pendant des heures. Impossible de le joindre : portable bloqué avec message « do not disturb »… Bref, on aurait cru un retour à la grande époque de Stu Ungar qui partait en vadrouille alors qu’il était chip-leader de la TF !


Son pote Matusow a donc insisté pour que des vigiles forcent la porte de la chambre de son hôtel. Phil était bien là, rayonnant de santé, mais en plein recueillement aussi, se préparant mentalement à jouer… demain ! L’un des meilleurs joueurs du monde se trompant de date dans le plus grand tournoi mondial, ca fait désordre. Vous imaginez Nadal qui ne vient pas à l’heure dans sa finale habituelle contre Federer ?


Bref, le Phil a sauté dans son pantalon puis dans sa voiture de sport et a déboulé au Rio quelques minutes plus tard, pour s’asseoir derrière ses 7.000 jetons restants… alors que la moyenne est d’environ 70.000. Va y avoir du boulot… Qu'on ne me dise pas que ses trois "vice-bracelets" de ces jours derniers n'y sont pour rien…


Blague dans le coin. Phil reste un de mes préférés, parce qu’il a été le plus jeune en 1989 à devenir champion du monde et qu’il a un an de différence avec moi. Alors joueur discret et talentueux, au fil des années et des bracelets (souvenons-nous de 1993, 3 bracelets WSOP coup sur coup), il est devenu grincheux, arrogant, mytho… mais c’est aussi un maître en tells et en manipulation.

 

Hellmuth2011-2.jpgRedoutable Phil, très à l'aise en TF du $50.000 aux WSOP de cette année…

 

  Alors Phil, de grâce, si tu rates ta place en TF au main event comme c'est probable, viens donc à Cannes prendre le bracelet qui te revient, aux WSOPE en octobre. Les Français t’adorent de toute façon. (Hum…)

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Argane 12/07/2011 10:27


Il est clair que malgré ses frasques, il demeure attachant. Et puis sacré performances aussi !!!